Le web est aujourd’hui le lieu de tous les possibles. Ceux qui souhaitent se lancer dans l’e-commerce ou l’acquisition de nouveaux clients ont tous leurs chances de rencontrer le succès, à partir du moment où ils connaissent les bons procédés et qu’ils les mettent en pratique. Le web est déjà tellement investi par les entreprises, et certains acteurs sont aujourd’hui si puissants, qu’il est important de bien penser à la façon dont on va construire son site dans un premier temps, puis à la manière dont on va procéder pour mettre en avant les produits ou les services que l’on souhaite vendre.

Sur internet comme partout, il existe déjà énormément de sites qui commercialisent certains types de produits ou de services, et d’autres en plus petit nombre qui occupent les différents marchés de niches. Que l’on ait choisi l’un ou l’autre, il est important, à un moment donné, de faire du référencement. Or, il existe deux types distincts de référencement : le SEA d’un côté et le SEO de l’autre. La question se pose donc invariablement : Comment choisir entre le SEA ou le SEO ?

Qu’est-ce que le SEA ?

Par SEA – on dit aussi référencement payant – on entend, en anglais : search engine advertising, soit en français publicité sur les moteurs de recherche. Quand on parle de recherche aujourd’hui, on parle principalement de l’outil qu’utilisent majoritairement les internautes : Google. Mais alors, comment faire de la publicité sur Google ? C’est aussi simple que sur n’importe quel autre support : il faut payer le droit d’afficher son nom, le descriptif de ses produits… bref, toute information que l’on jugerait utile pour les internautes, pour capter leur attention et les faire venir sur sa landing page. Google possède sa propre régie publicitaire, Google Ads – anciennement Google Adwords. La première chose à faire est donc de créer un compte Google Ads. Ensuite, on sélectionne les mots-clés, mots pertinents qui définissent le mieux les produits ou services que l’on proposent à la commercialisation (attention à bien respecter les intentions des internautes). Cette action a pour but de permettre aux internautes ayant saisi ces mots-clés – on dit requêtes – dans la barre de recherche de Google, de voir apparaître sa publicité. Il s’agit de liens sponsorisés qui s’affichent sur les pages de résultats de recherche. Mais dès que l’on ne paye plus, on disparaît.

Et le SEO ?

SEO est l’acronyme de search engine optimization, soit en français : optimisation pour les moteurs de recherche. On l’appelle aussi plus communément référencement naturel. Le principe est complètement différent de ce que l’on fait en SEA, même si les deux peuvent être liés, d’une certaine façon. En effet en SEO on a aussi comme matière principale le mot-clé, celui que les internautes saisissent dans Google. La grande différence réside dans le fait de montrer le site dans les résultats de recherche, et non plus autour comme c’est le cas des publicités. C’est en cela que l’on parle de naturel : comme si les sites étaient classés dans les résultats de façon tout à fait naturelle et spontanée. En réalité, le SEO requiert un gros travail, en amont puis a posteriori de la publication d’un site. Il est important, en SEO, de se focaliser sur trois points :

  • La technique : l’ensemble des paramètres qui font fonctionner la boutique et qui lui donnent son apparence ;
  • Le contenu : les mots que l’on emploie dans les pages, dans les titres, dans les descriptifs de produits… mais aussi les images, les vidéos… (bien rédiger pour le Web) ;
  • La popularité : il s’agit de faire parler du site partout ailleurs sur internet, et de trouver divers points d’ancrage, à partir desquels les internautes vont parvenir jusqu’au site à l’aide de liens hypertexte, ou backlinks. On parle de netlinking.

D’un point de vue financier, la démarche est différente : on confie son site à des spécialistes, de façon à ce qu’ils en optimisent la lisibilité tant par Google que par les internautes, qu’ils améliorent les contenus, et enfin qu’ils fassent régulièrement des backlinks pointant vers le site depuis d’autres adresses. On ne paye donc pas un résultat immédiat, comme c’est le cas pour la publicité : on paye des moyens de performer, ainsi que la mise en place d’une stratégie sur le long cours.

Comment choisir entre le SEA et le SEO ?

Cette question revient sans cesse et la réponse la plus adaptée est clairement : les deux. En effet, le SEA et le SEO n’ont pas vraiment le même objectif, même si on les réunit tous les deux sous le terme global de référencement. D’un côté, avec le SEA, on offre une visibilité immédiate à son site web. Dès que le compte Google Ads est ouvert, que l’on a payé le droit d’apparaître sur tels ou tels mots-clés, la publicité s’affiche aussitôt qu’un internaute recherche les termes en question. De l’autre côté, avec le SEO, on cherche plutôt à être visible sur la durée, à gravir un à un les échelons des résultats de la recherche pour se placer le plus haut possible et le plus longtemps possible. Pour une marque qui se lance en ligne, les deux sont donc complémentaires et indispensables : le SEA permet de se mettre en avant tout de suite en attendant que le SEO produise ses effets.

Je veux de l’aide pour référencer mon site >>>