Il existe encore trop de chefs d’entreprises, particulièrement de TPE et de PME, qui se posent encore la question : « à quoi sert un site internet ? ». Persuadés que leur secteur d’activité est épargné par la révolution numérique et qu’ils pourront continuer encore longtemps à faire comme avant. C’est une lourde erreur, qui risque de leur coûter très cher, et à brève échéance. Démonstration.

C’est l’histoire d’un mec trop confiant

Effectivement, voici l’histoire d’un mec. Ce mec est chef d’entreprise. Une petite boîte : 8 salariés, lui inclus. Son entreprise opère dans le domaine de la mécanique de précision et travaille exclusivement en BtoB. Cette société n’a pas de site Web. Ce n’est pas tout à fait exact, elle a un site sur les pages jaunes. Mais, c’est un vieux truc qui avait été fait à l’époque du rush, en 2008, lorsque tout le monde voulait posséder son site. Jamais mis à jour depuis, ledit site périclite. Personne ne s’en occupe. Puis, de toute façon, dans ce secteur d’activité, un site Web ça ne sert à rien. Et ça, notre bonhomme en est persuadé.

Puis, sa société ne travaille principalement qu’avec deux clients. Et l’un d’entre eux rapporte près de 70% du chiffre d’affaires. L’acheteur est presque devenu un ami. Un client de plus ne pourrait pas être correctement géré par la petite structure, alors tout va bien.

C’est l’histoire d’un acheteur débordé

Tenir le poste de responsable des achats dans une grosse usine d’un constructeur automobile est difficile. C’est un travail stressant. L’acheteur de cette histoire a pourtant les nerfs solides, mais ses journées ne sont pas simples. Entre la gestion du personnel, il gère 25 personnes, et ses objectifs financiers, il n’a pas vraiment le temps de s’intéresser à des nouveaux projets. Pourtant, son boss lui a demandé de trouver un fournisseur pour une nouvelle pièce, et il doit donner le nom d’une société dès demain matin.

Il est déjà 19h00 et c’est la Saint Valentin. Tant pis, il rentre.

Arrivé chez lui, il constate que son épouse a préparé un dîner fort sympathique. Il va pouvoir se détendre. Mais avant, il se relaxe sur le canapé en mettant ce bref moment à profit pour finir sa journée de travail. Il attrape la tablette qui sommeille sur la table basse et commence à pianoter à la recherche d’un fournisseur qui pourrait répondre aux demandes de son supérieur.

En quelques minutes, il a trouvé son bonheur. Il envoie un email à son chef avec les infos demandées, éteint sa tablette et va profiter de sa soirée.

C’est surtout une histoire qui finit mal

Quelques semaines après la Saint Valentin, notre chef de PME du début reçoit un courrier qui lui signifie que sa collaboration avec son principal client se termine à la fin du mois. Il n’y aura plus de commandes. Sous le choc, notre homme appelle celui qu’il croyait être son ami pour obtenir des informations. Celui-ci, également étonné, lui dit qu’il va se renseigner.

Quelques minutes plus tard, l’information est confirmée. Notre pauvre chef de PME vient de perdre 70% de son chiffre d’affaires.

L’acheteur explique que dans le cadre d’un nouveau projet, supervisé par le siège, il a été décidé de changer de prestataire car le sous-traitant actuel ne pouvait pas répondre aux exigences de la nouvelle pièce. Et pour des raisons de simplicité, il a été jugé préférable de tout centraliser chez le même fournisseur.

Notre petit patron s’étonne. Mais de quelle pièce s’agit-il ? En réalité, une pièce « toute bête » que notre malchanceux pouvait tout à fait fournir. Seulement voilà, l’acheteur n’en savait rien. Et lorsqu’il a cherché un fournisseur sur le Web, son partenaire historique n’est pas apparu… Il en a donc conclu qu’il ne savait pas faire, et il a transmis les coordonnées d’une autre société à sa hierarchie.

A quoi sert un site Internet ?

Voilà un exemple de ce qui arrive trop souvent sans que vous en soyez informé. Des clients potentiels cherchent des compétences que vous possédez mais ne vous trouvent pas. Alors, ce sont les plus visibles qui sont retenus.

Cette histoire est ridicule ? Elle ne pourrait pas se produire ? En tous cas, pas chez vous ? En êtes-vous si sûr ? Comment garantissez-vous à votre entreprise une visibilité maximale ?

Pas convaincu ? L’étude sur la transition numérique et le commerce BtoB du 19 octobre 2015 nous dit que « Le numérique occupe désormais un poids très important dans les pratiques d’achats des clients professionnels ou entreprises, et ce à toutes les étapes : dans la recherche des fournisseurs, la sélection des produits, la préparation des achats. » Lisez toute l’étude en cliquant ici.

Voilà à quoi sert un site Internet, même dans votre secteur d’activité !

Je veux optimiser ma présence sur Internet >>>
Patrick DUHAUT
Suivez-moi

Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises.
Au fil du temps et des expériences, je suis devenu un growth hacker.
Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique.
Patrick DUHAUT
Suivez-moi