Blog du e-business

Référencement naturel : une affaire de champions ?

Référencement naturel : une affaire de champions ?

Pour chaque mot-clé qui se cache derrière l’intention d’un internaute, les pages de résultats de Google ne proposent que trois positions susceptibles de générer du trafic qui peut convertir. Trois places qui peuvent s’assimiler aux trois marches d’un podium. Cela signifie-t-il que pour y accéder il faut être un champion du SEO ?

Le référencement naturel ou l’art d’être devant les autres

Le référencement naturel, qui ne l’est presque jamais, consiste à manipuler l’algorithme de Google afin qu’il positionne la page travaillée en première position de la page de résultats pour une requête pertinente. Rappelons qu’une requête pertinente est une requête qui représente une intention susceptible de convertir le visiteur en client.

Pourquoi faut-il viser la première position ? Parce que c’est la meilleure !

Trois positions, pas une de plus !

Si vous ne le savez pas, les trois premières positions d’une page de résultats de Google concentrent à elles seules plus de 75% des clics organiques, (organiques = hors référencement payant), de ladite page. Autant dire que les autres positions ne sont qu’anecdotes passagères.

On peut même remarquer que l’écart entre la position 1 et la position 2 est le plus important. Positionner une page en première position est donc un objectif attractif, le Graal du référenceur en quelques sortes.

Source : Backlinko

Comment manipuler l’algorithme de Google ?

Comme je l’explique dans de nombreux articles de ce blog, pour optimiser le SEO d’une page Web, il y a quatre familles de critères SEO sur lesquels agir. Voici des leviers dans leur ordre d’importance (selon moi et quelques autres) :

RAPPEL : SEO signifie Search Engine Optimization

La notoriété – le netlinking

Paramètre essentiel d’un bon référencement naturel, le netlinking est probablement la clé d’une optimisation réussie. J’ai souvent remarqué que si ce seul paramètre est optimisé, alors le trafic commence a arriver. Mais que cela ne vous empêche pas de travailler les autres !

Le netlinking a trois rôles essentiels : il facilite l’indexation de votre site par les moteurs de recherches, il contextualise les champs lexicaux de vos articles et il améliorer l’indice de confiance de vos pages.

RAPPEL : le netlinking est une méthode qui consiste à obtenir des backlinks vers une page de votre site.

La technique – l’hébergement

En appliquant à la lettre les guidelines de Google et en respectant ses recommandations en terme de vitesse de chargement des pages et de structure graphique, vous partirez du bon pied.

CONSEIL : Dans Chrome, cliquez sur F12, puis AUDITS pour recevoir un récapitulatif des optimisations à réaliser sur votre site.

N’oubliez pas que le “mobile-first” fait désormais la loi et qu’un bon site est d’abord un site pensé pour le mobile. Exit le responsive, paix à son âme.

Le contenu – le champ lexical

Content is King“, c’est vrai, mais pas n’importe quel contenu. Son champ lexical doit être suffisamment important pour permettre à Google de le comprendre (au moins 800 mots). Il doit aussi être suffisamment précis pour que Google comprenne bien le sujet du texte. Tous les mots importants de l’idée traitée doivent être présents.

La pertinence – le comportement utilisateur

Contrairement aux idées reçues, sur le Web, on n’écrit pas pour Google. On écrit pour le lecteur afin de répondre à son intention. Même si on doit le faire de telle manière à faciliter la compréhension du texte par Google, c’est bien l’internaute qui est la cible d’un article numérique.

On va donc traquer le comportement des lecteurs à l’aide des KPI fournis par Google Analytics.

Si leur comportement est bon (taux de rebond faible, durée de lecture correcte), les internautes sont satisfaits. Alors Google sera également satisfait et vous récompensera.

Seuls les meilleurs y parviennent

Je pense que vous avez compris où je voulais en venir avec cet article : le référencement, c’est compliqué et seuls les bons professionnels y excellent.

En effet, pour réussir à référencer une page de manière à la positionner en première position, il faut maîtriser plusieurs techniques et outils difficilement accessibles aux non-initiés.

Et même les professionnels avec peu d’expérience ne sont pas forcément armés pour briller en référencement naturel. Nous avons vu qu’il n’y a que trois places sur le podium, c’est bien un métier de champions que de les atteindre. Seuls les meilleurs des meilleurs auront le droit de poser le pied sur la première marche.

Trois positions fortement convoitées… ou pas.

Heureusement, comme dans le sport, le référencement a aussi ses divisions. De la première division, où se confrontent les stars, à la division d’honneur où les amateurs peuvent aussi tenter leur chance il faut connaître son niveau pour faire le bon choix.

Ces divisions du SEO sont caractérisées par les requêtes visées : plus elles sont concurrentielles et plus difficile est le challenge. Il est donc important, avant de se lancer dans l’optimisation d’un site, de prêter une attention particulière au choix des mots-clés qui seront travaillés.

Maintenant vous savez quoi faire

Voilà, à vous de voir si vous voulez vous lancer seul pour améliorer la visibilité de votre site Web et vous frotter aux stars du domaine pour le positionnement de vos pages Web, ou si vous préférez choisir un champion qui vous représentera sur le terrain… un seul conseil : choisissez bien votre consultant SEO ! C’est votre site Internet qui vous remerciera…

5 réflexions sur “Référencement naturel : une affaire de champions ?”

  1. blank

    Encore un très bel article pour étayer ce qu’est le SEO. Et au-delà d’une affaire de champion, c’est un travail d’équipe hébergeur, rédacteurs et spécialiste du référencement. En tout cas, pour le référencement, ne cherchez plus votre éleveur de champions : c’est ONI qu’il vous faut !

  2. blank

    Il est maintenant évident que pour être en premier résultats sur la SERP Google, il n’y a au final rien de naturel.
    C’est un vrai travail à confier à des professionnels, mais malheureusement, ce sont les géants qui gagnent sur les mots clés génériques, alors pour les petits, ils faut penser aux mots clés de longue traîne, qui vous permettent d’être mieux référencé sur ce qui vous différencie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page