Le guide de la rédaction Web pour votre site

Durée de lecture estimée : 6 minutes

Avec l’amélioration des algorithmes des moteurs de recherche, Google en tête, la rédaction Web est devenue le point clé d’un bon référencement naturel. Vos textes doivent être complètement adaptés à ces robots qui explorent vos pages car ils doivent comprendre de quoi vous parlez avec précision. Mais vos écrits doivent aussi être compris et appréciés par vos visiteurs. Voilà un sacré challenge que nous allons essayer de relever au travers de ce petit guide.

Dans ce guide destiné à la création de contenu Web, je vais aborder la procédure de recherche des bons mots-clés et les trois étapes d’une bonne rédaction SEO. Ainsi, vous devriez être capable d’écrire pour le Web des textes « SEO-Friendly » et agréables qui plairont à vos visiteurs et à Google.

Rédaction Web et SEO holistique

D’abord, chez ONI, nous préconisons la qualité maximale pour les sites de nos clients. Car nous savons que construire et maintenir un site au top est une garantie de bon positionnement dans les moteurs de recherche comme Google. Et un bon positionnement amène toujours beaucoup de prospects et donc de clients. Aux oubliettes les sites mal faits, hébergés sur des serveurs poussifs. Car même avec le meilleur contenu du monde, ils ne seront jamais correctement référencés par les moteurs.

Il faut bien comprendre que Google veut satisfaire ses clients comme chacun d’entre nous. Sa mission est de référencer toutes les informations du monde et de les rendre facilement accessibles. Bien sûr, Google veut faire de l’argent. Pour cela, sa stratégie est simple : s’il est capable de présenter la meilleure réponse aux internautes qui utilisent Google, ceux-ci continueront à l’utiliser. Et, Google continuera à s’enrichir. Google n’a donc pas le choix : il doit être capable de proposer les réponses les plus pertinentes à ses utilisateurs. Pour atteindre cet objectif, Google a besoin des webmasters qui doivent lui fournir un contenu pertinent. En conséquence, si nous aidons Google à atteindre son objectif, nos sites seront bien classés et recevront beaucoup de visites. Comme Google, nous n’avons pas le choix : nos sites doivent être les meilleurs de leur secteur d’activité ! Ainsi, ils seront les premiers…

C’est là que le SEO holistique entre dans la danse. Le SEO holistique est une stratégie marketing interdisciplinaire qui vise à améliorer un site pour qu’il soit le premier de son secteur d’activité, de sa niche. Nous pouvons parler de qualité Web. Dans cet objectif, le code du site doit être parfait, le serveur irréprochable et rapide, le contenu unique et utile, l’expérience utilisateur agréable et la sécurité parfaitement assurée. Bref, la qualité Web du site doit être à son maximum. Mais le plus important : son contenu doit être rédigé et calibré pour satisfaire son auditoire.

Alors, qu’est-ce qu’une bonne rédaction Web ? Voilà quelques pistes pour devenir un bon rédacteur Web, ou une bonne rédactrice Web !

Démarrez toujours par une recherche de mots pertinents

La première étape de la rédaction Web n’a pas grand-chose à voir avec l’écriture. Nous devons décider de quoi nous allons parler. C’est l’aspect éditorial du processus. Quels thèmes allons-nous aborder dans notre texte ? Nous allons donc chercher des mots-clés sur lesquels nous aimerions être bien positionnés. A ce stade, il est nécessaire de faire une recherche approfondie de mots-clés. Une telle recherche doit être méthodique si vous ne voulez pas vous retrouver avec des listes énormes et finalement sans utilité. Comment procéder pour devenir un bon rédacteur Web ?

Étape 1 : l’objectif du site

La première question à laquelle vous devez répondre est celle de l’objectif de votre site. Son objectif doit différencier votre site de ceux de vos concurrents. Qui êtes-vous ? De quoi parle votre blog ? Comment se différencie-t-il ? A qui s’adresse-t-il ? Prenez le temps d’y réfléchir et n’hésitez pas à prendre des notes.

Étape 2 : faîtes une liste de mots-clés pertinents

Une fois que vous aurez parfaitement défini l’objectif de votre site, vous pouvez commencer à lister les mots-clés pour lesquels vous aimeriez que votre site soit le premier dans Google. Concentrez-vous sur les mots-clés de votre secteur d’activités et n’hésitez pas à espionner vos concurrents pour connaître les mots-clés sur lesquels leur site est bien positionné. Classez les mots-clés en fonction de leur volume de recherche et de leur niveau de concurrence. Trouvez les « perles rares », ces mots-clés à fort volume et à faible concurrence…

Créez un fichier Excel avec vos mots-clés, créez des combinaisons. Enfin, classez vos mots-clés par ordre de pertinence en fonction de la niche de votre site.

Il existe de nombreux outils qui peuvent vous aider dans l’établissement de votre liste. Et si vous avez besoin d’aide, quelques bons professionnels du Web existent qui pourront vous épauler et vous faire gagner beaucoup de temps.

>> Comment choisir le bon mot clé ?

Étape 3 : construire une page d’atterrissage

La page d’atterrissage ou « landing page » en anglais est cette page qui va recevoir les visiteurs qui cliqueront sur le résultat de recherche affiché par Google pour un mot-clé donné. Il est capital que cette page soit parfaitement cohérente avec le mot-clé. Cette page doit être optimisée pour ce mot-clé et répondre à l’attente des visiteurs. C’est le secret d’un référencement performant !

Votre recherche vous aura donné plusieurs mots-clés proches qui peuvent conduire vers une même landing page. Il est donc nécessaire que votre page ne soit pas orientée exclusivement « mot clé » mais idée, Google dit « intention ». Quelle est l’intention de votre lecteur ? Que cherche-t-il à savoir ? Quelle réponse pouvez-vous lui apporter ?

Votre texte, qui constituera la grande partie de votre landing page, a pour mission de répondre à cette attente. Mettez-vous à la place de vos visiteurs, cela vous aidera.

Les trois phases de la rédaction Web

Une fois que vous aurez décidé du sujet de votre texte, le processus d’écriture peut commencer. De notre point de vue, ce processus se décline en trois phases : préparer, écrire, optimiser.

Phase 1 : préparer votre texte

Avant de prendre le stylo, pardon, de tapoter sur votre clavier, vous devez prendre le temps de réfléchir à votre texte. Vous avez certainement une idée en tête, mais vous devez vous assurer que vous aller donner des réponses claires à ces questions :

  • Quel est le sujet de votre article ? Pourquoi l’écrivez-vous ? Quel est votre objectif ?
  • Quel est le message principal de votre article ? A quelle question voulez-vous répondre ?
  • Qui sont vos lecteurs ?
  • De quelles informations avez-vous besoin pour écrire votre texte ?
  • Dans quel ordre allez-vous présenter vos informations ? Quelle sera la structure de votre texte ?

Une des questions les plus importantes pour une bonne rédaction Web est celle de la structure. En effet, Google donne une réelle importance à la structure d’un texte et l’utilisation des balises H1, H2, H3, etc… ne doit plus avoir de secret pour vous.

Commencez pas dessiner la structure de votre texte sous forme d’une arborescence, donnez un titre à chaque case. Ensuite, il vous restera juste à remplir les cases.

Phase 2 : écrire votre texte

En fait, c’est probablement la phase la plus rapide. Elle ne devrait pas prendre plus de 20% du temps total que vous allez passer à rédiger un texte pour le Web.

Écrivez !

Remplissez les cases dont nous avons parlé plus haut. Vous verrez c’est plus simple qu’il n’y paraît surtout si votre structure est bien pensée. Bien sûr, faîtes attention à la grammaire et aux fautes d’orthographes (ne suivez pas les conseils de ces mauvais « spécialistes » qui vous conseillent de faire des fautes pour faire « vrai », ce sont des âneries !).

Restez dans le cadre

Respectez bien la structure que vous avez définie préalablement. N’en sortez pas !

Respectez vos lecteurs

Soyez sûr que votre texte est lisible, fluide et agréable. Selon la nature de votre auditoire, n’utilisez pas de termes trop techniques, ou alors expliquez-les.

>> 6 astuces pour bien rédiger pour le Web

Laissez aller votre style

Beaucoup d’entre-nous sont des écrivains naturels. Ils sont capables d’écrire des textes intéressants, amusants, originaux sans se forcer. Si c’est votre cas, laissez-vous aller à utiliser votre propre style, n’essayez pas d’imiter ou de vous donner un genre. Ce serait une erreur. Finalement, votre façon d’écrire plaira et vous fidéliserez des lecteurs qui reviendront sur votre site.

Et si vous n’avez pas l’âme d’un écrivain, faîtes appel à des professionnels de la plume numérique pour votre rédaction Web (ex : Stylka).

Phase 3 : optimiser votre texte pour le SEO

D’abord, relisez plusieurs fois votre texte à haute voix et faîtes les corrections qui s’imposent. Les corrections grammaticales, orthographiques ou de styles se font dans cette phase.

Puis, proposez à l’un de vos collègues de relire votre texte, demandez-lui son avis franchement. A-t-il compris ? A-t-il aimé ? A-t-il appris quelque-chose ? A-t-il vu des fautes ?

Pour finir, vous devez vous assurer que Google comprendra bien de quoi vous parlez, et qu’il sera capable de mettre votre texte en cohérence avec le mot-clé que vous avez choisi de travailler. Pour ce faire, utilisez des outils qui calculeront votre champ lexical (ou faîtes appel à des professionnels).

>> 10 astuces pour produire un article SEO Friendly

Et dès que votre texte est optimisé, publiez-le, partagez-le.

Analysez vos performances

Laissez passer quelques jours puis réalisez une analyse de positionnement de votre texte pour les mots-clés ciblés. Selon les résultats obtenus, n’hésitez pas à corriger votre texte pour l’améliorer, le préciser.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à recommencer… encore et encore…

 

Newsletter
Secrets de WebmastersWeb-AcadémieAudit Web gratuit