Comment choisir un bon mot-clé ?

Durée de lecture estimée : 4 minutes

L’ajout de contenu de qualité est toujours une stratégie SEO payante. En premier lieu, Google voit que votre site est vivant. Ensuite, vous augmentez la quantité de contenus sur votre site. Si votre stratégie de mots-clés est bien pensée et que chacune de vos pages est bien optimisée sur le bon mot-clé, votre visibilité sera également améliorée. Mais comment choisir le bon mot-clé (keyword) et l’optimisation parfaite pour réussir son référencement naturel ?

Je pense qu’il y a au moins 3 choses à faire avant de rédiger un texte efficace.

Choisir un mot-clé cible pertinent

Le mot-clé cible est le mot-clé sur lequel vous souhaitez apparaître en première place des pages de résultats de Google (SERP). Il peut s’agir d’un mot ou d’une expression. Dans ce dernier cas, on parle de longue traîne.

Mais savoir choisir le bon mot-clé implique que vous avez également bien analysé votre marché et votre offre. En effet, référencer une page sur un mot-clé qui vous amènerait des visiteurs que vous ne pourriez pas transformer en clients n’a aucun intérêt. La recherche de mot-clé est donc une étape essentielle au référencement.

Vous devez donc constamment garder en tête la séquence suivante et optimiser la cohérence entre ces trois phases :

mot clé > landing page > vente

Au final, on mesure la pertinence d’un mot-clé et la qualité du trafic qu’il génère à l’aide du taux de transformation :

Nb de ventes / Nb de visiteurs

Choisir un mot-clé cible qui est vraiment recherché

Pour choisir un bon mot clef, il convient d’utiliser plusieurs outils. Le premier d’entre eux est Google bien sûr, mais pas que. Les bons professionnels vous proposeront des outils et méthodes qui sont souvent, voire toujours, basés sur les mêmes techniques.

Il existe également de bons générateurs de mots clés.

Il y a trois points importants à vérifier avant de décider qu’un mot-clé est le bon.

Le volume de recherche

Le volume de recherche correspond directement au volume de trafic généré par un mot-clé à partir des moteurs de recherche. C’est le nombre de fois où le mot-clé est entré par les internautes dans les moteurs. Si vous décidez de positionner votre site sur un mot-clé qui n’est jamais entré par les internautes, ne vous étonnez pas de ne pas recevoir de trafic.

>> Outil Google pour mesure le volume de recherche

Notez que ce volume de recherche est un tout qui sera réparti entre toutes les positions d’une page de résultats selon les proportions indiquées ci-après :

  • 1ère position : 33% des clics;
  • 2e position : 15,6% des clics;
  • 3e position : 10% des clics;
  • 4e position : 7,5% des clics;
  • 5e position : 5,5% des clics;
  • 6e à 10e position : 3,6% des clics.

Par exemple, pour un mot-clé qui présente un volume de recherche de 100, si votre site est en première place, vous ne recevrez que 33 visites.

Vous constatez que près de 60% du trafic est capté par les 3 premières positions. Remarquez également que plus de 75% du trafic est drainé par la première page de résultats de Google.

La qualité du trafic

Vous ne pourrez analyser ce paramètre qu’après avoir fait des tests. Ce sont la qualité des landing pages et la pertinence de votre offre qui feront grimper cette valeur. Attention à bien comprendre l’intention de l’internaute, ne vous limitez pas au seul mot-clé.

Vous lirez, ci-dessous, que cette qualité peut également être évaluée.

La compétitivité

Plus il y a de sites qui souhaitent se positionner sur les premières positions, plus le mot-clé est considéré comme concurrentiel. Plus vous aurez alors intérêt à identifier vos concurrents et à comprendre leur stratégie pour mieux la copier.

Il existe plusieurs moyens pour mesurer la compétitivité d’un mot ou d’une expression-clé.

Trouver plus d’informations autour de votre mot-clé

Au cours de votre recherche, vous allez découvrir qu’il existe différentes classes de mots-clés.

Concurrence importante, bonne pertinence

Pour connaître le niveau de concurrence, entrez votre mot dans Google. Observez la SERP. Si il existe beaucoup d’annonces Adwords, si le nombre de résultats indiqué en haut est élevé et si la pertinence des réponses affichées est bonne, alors votre mot est pertinent et très concurrentiel. Il sera difficile de s’y positionner. Par contre, vous pouvez en déduire que la qualité du trafic est bonne (beaucoup d’annonces payantes).

A moins que vous ne vouliez acheter du trafic Adwords (cher dans ce cas), oubliez cette recherche.

Concurrence moyenne, pertinence aléatoire

La SERP vous indique qu’il y a beaucoup de résultats, mais il y a peu d’annonces sur la page. En outre, les réponses affichées ne sont pas très cohérentes. Il est probable que les internautes qui utilisent cette recherche ont des raisons très différentes de le faire ce qui perturbe Google. Les sites classés le sont un peu par hasard. La concurrence est moyenne, voire élevée, mais la qualité du trafic est faible. Cherchez une autre expression à valoriser.

Faible concurrence, bonne pertinence

La SERP vous affiche un faible nombre de résultats, il n’y a aucune annonces Adwords et les réponses affichées sont très cohérentes avec le sujet recherché. Vous avez trouvé votre mot-clé cible ! Et si, jackpot, le volume de recherche est élevé vous avez mis la main sur ce que nous appelons : une perle rare ! Dans ce cas, évidemment, foncez.

Notez que plus votre recherche est ciblée, on dit nichée, plus votre chance de trouver les bons mots-clés est élevée.

Faîtes appel à des professionnels de l’analyse

Comme vous le comprenez, cette identification du bon mot est complexe. Je vous recommande donc de faire appel à des professionnels qui sont équipés d’outils SEO performants. Cela vous fera gagner un temps précieux et vous évitera beaucoup d’erreurs d’interprétation (voir notre offre).

Profitez-en pour apprendre

Autour de ce mot-clé cible, vous allez également trouver des mots-clés secondaires qui ont également leur importance. Ne les négligez pas. Notez-les, ils vous serviront pour améliorer votre champs lexical et donner plus de qualité à votre texte au moment de la rédaction. Pensez également à faire une analyse sémantique de votre page.

Newsletter
Secrets de WebmastersWeb-AcadémieAudit Web gratuit