Le premier problème d’une TPE ou d’une PME, c’est l’acquisition des clients. Avec l’arrivée de la transition digitale, ce problème devient de plus en plus difficile à solutionner. Les anciennes méthodes ne fonctionnent plus. Il est donc nécessaire de revoir sa stratégie de prospection commerciale pour l’adapter à l’ère numérique. Voici mes 5 conseils pour vous aider.

Conseils pour une bonne prospection commerciale digitale

Comment trouver des clients ? Cette question cruciale pour une entreprise nécessite des réponses adaptées au monde digital. En effet, avec plus de 78% des acheteurs BtoB qui reconnaissent se laisser influencer par un email ou une recherche sur Internet, les canaux d’acquisition numériques ne peuvent plus, ne doivent plus, être ignorés.

Mais pour trouver des clients sur le Web, il faut des préalables bien construits.

Voilà donc 5 points à respecter impérativement avant de pouvoir acquérir des nouveaux prospects via Internet

1 – savoir ce qu’on vend

C’est la pierre angulaire de votre proposition commerciale. Bien entendu, quand je dit qu’il faut « savoir ce qu’on vend », je suppose que vous le savez déjà. Mais sur le Web, il faut dire ce qu’on vend avec la plus grande précision possible. Il faut « nicher » son offre commerciale. Soyons clairs. Si je suis un marchand de peinture, dire « je vends de la peinture » n’a aucun intérêt sur Internet. Il est préférable de dire « je vends de la laque brillante lavable pour les cuisines industrielles ».

Cette notion de niches est capitale. C’est en décomposant votre offre commerciale en plusieurs niches bien identifiées que vous allez pouvoir convaincre des acheteurs potentiels qui recherchent une offre, ou un produit, précis.

Le nombre de prospects sera forcément beaucoup plus limité, mais ceux-ci seront très qualifiés.

Vendre sur Internet, c’est vendre avec précision. Tout simplement parce que les acheteurs potentiels recherchent avec précision.

Mon conseil N° 1 : décomposez votre offre commerciale en différentes niches très précises.

2 – savoir à qui on vend

Maintenant que vos niches sont constituées, vous devez les faire correspondre à des cibles. Vos niches sont très précises, les cibles doivent l’être tout autant. Qui sont les prospects qui sont susceptibles d’être intéressés par chacune de vos niches ? Dressez une liste de chacun des profils des prospects que vous pensez pertinents. Dans cette liste, vous indiquerez le sexe, l’âge, le niveau social, le métier, le poste occupé (et d’autres infos qui pourraient vous sembler utiles).

Pour vous aider à constituer votre liste de personas, lisez ce très bon article.

Cette liste vous sera très utile au moment où vous voudrez adapter votre discours commercial en fonction de chacun des profils de votre liste.

Mon conseil N° 2 : dressez la liste de vos personas.

3 – savoir ce que veulent vos prospects

Vos niches sont établies, vos personas sont connus. C’est donc le moment de lier ces deux listes. Pour ce faire, il suffit d’identifier les besoins précis de chacun de vos personas et de les mettre en correspondance avec vos niches.

Il faudra également détailler les processus de décision et d’achat. Par exemple, ne proposez pas un échantillon gratuit à une personne qui souhaite obtenir un devis. Et, ne proposez pas un devis à un visiteur qui souhaite acheter tout de suite. Ce point est important car c’est souvent lors de la première proposition (Le CTA – Call To Action) que le visiteur va se transformer en prospect.

Mon conseil N° 3 : identifiez les besoins précis de vos personas, proposez-leur ce qu’ils cherchent.

4 – savoir se différencier de la concurrence

Sur le Web, vous n’êtes pas seul. Pour vous en convaincre, entrez un mot-clé significatif de votre activité dans Google. La concurrence est rude. Le seul moyen de capter l’attention des internautes, c’est de faire ce que les autres ne font pas.

Soyez imaginatif dans vos propositions commerciales, dans la rédaction de vos accroches, de vos annonces. Imaginez des landing pages attractives. Créez des offres commerciales limitées dans le temps, incitez vos prospects à s’engager pour vous.

Diversifiez vos méthodes de communications : blogging, photos, vidéos, etc…

Suivez en permanence vos statistiques et corrigez tous les éléments du processus afin de les optimiser.

Mon conseil N° 4 : soyez différent, proposez ce que vos concurrents ne proposent pas.

5 – savoir s’adapter au marché

Malgré la fait que vous ayez suivi scrupuleusement toutes les étapes précédentes, ça ne marche pas. Vous avez des visiteurs sur votre site, vous avez des prospects, mais la transformation n’est pas au rendez-vous. Dans ce cas, le problème peut venir d’une des étapes qui a été mal réalisée ou d’un concurrent qui s’est adapté.

Reprenez tous les points précédents et essayez de comprendre pourquoi ça n’a pas marché. Essayez de nouvelles pistes jusqu’à trouver la bonne, celle qui générera des clients.

Attention, parfois, il ne faut pas hésiter à se demander si le marché visé existe réellement. Le problème se situe peut-être très en amont, votre offre est-elle la réponse à une demande existante ?

Mon conseil N° 5 : vérifiez toutes ces étapes en permanence dans un cycle continu et vertueux.

Je veux être contacté pour en parler >>>

VIDÉO BONUS

Patrick DUHAUT
Suivez-moi

Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises.
Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique.
Patrick DUHAUT
Suivez-moi