8 points importants pour réussir une landing page

Les landing pages sont devenues des objets incontournables d’une bonne stratégie de webmarketing, pour la simple raison qu’elles permettent de donner une bonne première impression aux internautes. Mais elles permettent aussi de transformer les internautes en prospects, voire en clients.

Mais ces pouvoirs d’une landing page ne sont réels que si ladite landing page respecte quelques règles. Quelles sont ces règles ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

Les composants d’une bonne landing page

1 – Un titre irrésistible

Vous ne pouvez vous passer d’un titre accrocheur car c’est la première chose que vont voir vos visiteurs quand ils arriveront sur votre page. Un titre accrocheur lutte efficacement contre le rebond en donnant envie aux visiteurs d’aller plus loin. C’est la porte d’entrée de votre page, soignez-le !

Peu importe ce que vous vendez, votre titre doit impérativement posséder trois caractéristiques :

Clarté

Allez droit au but. Expliquez clairement et simplement votre offre de produits ou de services, sans ambiguïté. Informez le visiteur sur ce qu’il va obtenir.

Pertinence

Respectez l’intention du visiteur qui arrive sur votre page. Le mot-clé, l’annonce, la bannière qui l’ont amené jusque sur la landing page doivent être cohérents avec le message de la page. Sinon, le visiteur sera déçu, frustré et il fera demi-tour (rebond)

Empathie

Connaissez vos visiteurs pour pouvoir leur proposer votre solution à leur problème avec empathie et bienveillance. Ainsi, ils seront certains que vous répondrez à leur attente.

Voici quatre moyens pour réussir un titre accrocheur, irrésistible :

  • « Comment faire pour ? » : commencez votre page par « Comment faire pour… » et finissez par la solution apportée par votre offre.
  • Posez une question : posez une question liée à l’intention des visiteurs à laquelle votre offre répond.
  • Utilisez l’humour : l’utilisation de l’humour peut être délicate, mais selon le secteur d’activités il peut devenir un bon vecteur d’acquisition.
  • Affichez votre Proposition de Valeur Unique : si votre offre est fortement différenciée, affichez la dès le début. Cela vous différenciera rapidement de la concurrence.

ASTUCE : Vous pouvez aussi ajouter un sous-titre qui peut renforcer le message du titre et le rendre encore plus efficace.

Voici un bon exemple de l’utilisation d’un titre et d’un sous-titre. Remarquez la cohérence entre la landing page et l’annonce Adwords.

landing page

landing page

Dans cet exemple, le titre est clair, pertinent et empathique (caractéristiques déjà présentes dans l’annonce) pour capter l’attention du visiteur et le garder sur la page.

L’annonce et la page sont parfaitement cohérentes et insistent bien sur les avantages de l’offre.

Le titre n’explique pas l’offre mais il pose le problème incitant le visiteur à lire le sous-titre qui est plus précis et plus incitatif.

l’empathie s’exprime par le fait que l’annonce et la landing page s’adressent directement aux petites sociétés qui ne veulent pas payer trop cher un service.

2 – Du texte efficace

Un texte persuasif et efficace est crucial car c’est votre première arme pour convaincre les visiteurs de devenir vos clients.

Voici les points à considérer pour produire un texte efficace.

La longueur du texte

La quantité de texte peut casser votre page ou en faire une véritable « cash-machine ». Trop de texte et vos visiteurs se sentiront débordés. Ils partiront sans lire. Trop peu de texte et vos visiteurs risquent de ne pas tout comprendre de votre offre. Du coup, ils ne se transformeront pas en clients. En fait, la quantité de texte à publier dépend complètement de la nature de votre offre.

Si vous offrez un livre blanc, une newsletter ou un téléchargement, vous n’avez probablement pas besoin de beaucoup de texte. Quelques lignes expliquant votre offre suffiront à inciter les visiteurs à cliquer sur le CTA (Call To Action).

Si vous proposez quelque chose de plus important et/ou de plus cher, il est préférable de bien détailler votre offre. En effet, les visiteurs n’aimeront pas s’engager s’ils ne comprennent pas bien ce que vous offrez. Ils ne vous feront pas confiance et préféreront quitter sans s’engager. Vous devez les sécuriser.

Le style de rédaction

Vous devez centrer votre discours sur le problème du visiteur, pas sur votre offre ou votre société. Utilisez des mots comme « vous », « vos » et pas comme « nous » ou « nos ». Montrez que vous êtes là pour résoudre son problème, rien d’autre.

Évitez également les poncifs du genre « super offre », « nouveau », « innovant ». Expliquez juste en quoi votre offre aidera le visiteur.

Le format du texte

Le texte doit être clair, aéré et facile à lire. Utilisez des titres, des sous-titres, des paragraphes, des puces, le gras, l’italique, bref tout ce que vous pouvez pour rendre la lecture fluide et agréable.

Voici un bon exemple de l’utilisation de différents formats de texte.

Landing Page

3 – Des médias engageants

Nous savons que les internautes n’aiment pas lire. Alors pourquoi ne pas utiliser différents types de medias dans vos landing pages ? Trois principaux types de medias peuvent facilement être incorporés à vos pages.

Images

Les images de vos landing pages ne doivent pas juste être belles. Elles doivent participer à la transmission d’informations, concerner votre offre et participer au processus de transformation. Les images des landing pages peuvent avoir plusieurs rôles, parmi lesquels :

  • montrer le produits et ses déclinaisons;
  • présenter les collaborateurs ou les clients;
  • humaniser la page et faire appel aux émotions;
  • raconter une histoire au sujet de votre marque;
  • attirer l’attention sur un élément important comme le CTA.

Vidéos

Les vidéos utilisées sur les landing pages sont beaucoup plus efficaces que les photos. Les statistiques montrent que :

  • 96% des internautes trouvent que les vidéos les aident plus à prendre leur décision d’achats;
  • 58% des internautes font plus confiance à une marque qui propose des vidéos qu’à une marque qui n’en propose pas;
  • Le taux de transformation moyen peut être multiplié par 5 !
  • La durée de visite moyenne d’une page avec vidéo est d’environ 6 minutes alors que la durée moyenne de visite des pages sans vidéo est de seulement 43 secondes (excellent pour les KPI) !

Voilà un excellent exemple de l’utilisation d’une vidéo (motion-design) dans une landing page.

Landing Page

Gifs

Les Gifs peuvent être une bonne alternative aux vidéos sur les landing pages. Moins chers à produire il apportent également une animation qui peut rendre attractive une page ou présenter succinctement une offre.

4 – Des indicateurs de confiance

Les visiteurs doivent pouvoir avoir confiance dans votre marque avant de prendre leur décision d’engagement. C’est pourquoi nous devons ajouter des indicateurs de confiance aux landing pages pour accroître la crédibilité des offres.

Il existe six types d’indicateurs de confiance.

Les preuves statistiques

Pour que vos visiteurs deviennent vos clients, il est utile d’expliquer que votre solution à permis de régler un grand pourcentage du même problème (celui du visiteur, justement !). Cette méthode est vraiment très efficace. Par contre, vous devez valider cette preuve. Pour le faire, vous pouvez publier des avis clients, des vidéos de témoignages ou des statistiques publiées par des tiers.

Les badges de certification

Des certifications professionnelles, des récompenses officielles renforceront aussi la confiance que les visiteurs accorderont à votre marque. Alors, publiez-les !

Les témoignages « clients »

Le témoignage d’un client satisfait est probablement la preuve de confiance la plus efficace. Cependant, les témoignages publiés doivent être précis : qui parle ? De quelle société ? Pour quel problème résolu ? De plus, si le témoin ressemble au visiteur (buyer persona), c’est encore mieux !

Les moyens de paiement reconnus

Certains moyens de paiement que vous utilisez (Paypal, Visa, banques) sont réputés pour leur sérieux. Le fait que vous utilisiez ces services vous permet de profiter de cette énorme notoriété. N’hésitez pas à l’indiquer.

Les mentions légales et les CGV

C’est le seul lien « parasite » qui peut être admis sur votre landing page (mais uniquement en footer et discrètement). Ces pages apportent un surplus de confiance non-négligeable. les visiteurs savent où sont situés vos bureaux et qui vous êtes.

Le certificat SSL et le protocole https

Bientôt exigé par Google, c’est ce qui va permettre au petit cadenas vert de s’afficher devant l’adresse de votre site. Ce signe distinctif, de plus en plus recherché par les internautes, devient un véritable sésame pour faire des affaires sur Internet. Il est donc préférable d’héberger ses landing pages sur un domaine équipé d’un certificat SSL.

5 – Des formulaires de captures d’emails

Le formulaire de capture d’emails est votre ticket d’entrée pour construire une base de données qualifiée. Mais un bon formulaire doit respecter les points suivants pour être efficace :

  • ne recueillez que les informations indispensables. N’effrayez pas vos visiteurs avec des formulaires trop compliqués avec de trop nombreux champs à remplir, ils fuiraient !
  • construisez un formulaire clair et facile à utiliser;
  • placez votre formulaire à un endroit stratégique de la page. N’hésitez pas à tester différents endroits en A/B testing.

L’exemple ci-dessous vous donne une bonne idée de ce qu’il faut faire.

Formulaire de landing page

Une autre technique consiste à ne pas intégrer directement le formulaire dans la landing page, mais seulement un CTA qui ouvrira un pop-up. C’est ce pop-up qui contiendra le formulaire. Ainsi, seuls les visiteurs les plus intéressés ouvriront le formulaire. Cela peut ajouter un étage supplémentaire à la qualification de vos prospects. Encore une fois, c’est à tester.

6 – Des Call-To-Action puissants

Cet objet graphique, un bouton, est le plus important de toute votre page ! Tout est fait pour que les visiteurs cliquent dessus, c’est le principal objectif d’une landing page.

Pensez à ces différents paramètres au moment de créer votre CTA :

Position

En plaçant votre CTA trop tôt dans la page, vous risquez de perdre des conversions. Si vous placez votre CTA après la présentation de l’offre, il y a plus de chance que les visiteurs soient déjà convaincus. Ainsi ils cliqueront.

Vous pouvez dupliquer votre CTA et le positionner dans plusieurs endroits de votre landing page. Par exemple, après chaque argument valorisant votre offre.

Pensez aussi à « isoler » le CTA pour qu’il soit très visible.

Taille

Ne tentez pas de cacher votre CTA en le réduisant au maximum ! Les visiteurs doivent le trouver pour cliquer dessus. Mais n’en faîtes pas non plus un truc moche et gigantesque.

Couleur

Le CTA doit être très visible. Une couleur vive, brillante et contrastée est conseillée. La couleur doit tout de même être en harmonie avec les autres couleurs de la landing page.

Texte

C’est le facteur décisif pour l’efficacité d’un CTA. Un mauvais texte vous fera perdre de nombreuses transformations. Évitez les textes communs et ennuyeux comme « Soumettre », « Envoyer », « S’inscrire », etc…

Soyez imaginatif, impliquez les visiteurs avec des textes attractifs, amusants et originaux.

Action

Vous pouvez utiliser quatre types d’actions avec vos CTA :

  • ouvrir une autre page qui contient le formulaire;
  • ouvrir un pop-up qui contient le formulaire;
  • faire défiler la page vers l’endroit où est installé le formulaire;
  • envoyer vers une page de vente.

Il n’y a pas de règle, vous devriez tester toutes les possibilités et retenir la meilleure.

CTA sur landing page

7 – Pas de lien parasite

Une landing page est conçue pour être hyper ciblée sur le CTA. Il ne faut pas donner d’autre possibilités de sortie aux visiteurs (à l’exception des mentions légales, etc…). Si vous incluez un menu ou d’autres liens, vous invitez les visiteurs à quitter la landing page et ils ne convertirons pas.

Pas de navigation

Vous le comprenez, il n’est donc pas question d’ajouter le moindre menu. Ce serait autant de possibilités de sortir de la landing page et autant d’occasions perdues de transformer un visiteur en client.

Au cas où vous n’auriez pas le choix, utilisez un menu « hamburger » (les 3 traits horizontaux qu’on voit souvent sur les mobiles). C’est discret et aura moins d’impact négatif sur la transformation. Mais l’idéal, c’est : pas de navigation !

Un footer minimaliste

Le footer d’une landing page doit être minimaliste avec uniquement les liens qui pointent vers les pages qui contribuent à améliorer la confiance des visiteurs (mentions légales, CGV, confidentialité, cookies).

L’exemple ci-dessous montre le footer minimaliste d’une landing page.

footer sur landing page

8 – De l’espace

Les espaces vides de votre landing page mettront en valeur les objets graphiques importants, comme le CTA ou le formulaire. Ils dirigeront l’attention de vos visiteurs aux endroits les plus stratégiques. Alors ne noyez pas vos pages sous des tonnes de textes. Préférez un design aéré.

Design de landing page

Quel modèle utiliser pour une bonne landing page ?

Au final, il n’y a pas vraiment de modèle type. Tout dépend de votre marché, de votre offre, de vos suspects. Comme vous l’imaginez les variantes sont très nombreuses et mon meilleur conseil consiste à vous inciter à faire de l’A/B testing aussi souvent que possible.

Personnellement, j’utilise Instapage, qui est un outil très facile d’accès, qui propose de nombreux modèles de base et intègre un outil d’A/B testing et des statistiques. Vous pouvez l’essayer en cliquant ici.

 

Source : https://instapage.com/blog/landing-page-framework

Newsletter
Secrets de WebmastersWeb-AcadémieAudit Web gratuit