La Web Académie

Qu’est-ce que le netlinking, comment le mettre en oeuvre ?

Paramètre important pour ne pas dire capital dans une bonne stratégie de référencement, le netlinking doit être compris et parfaitement maîtrisé. Faute de quoi, le référencement naturel ne se fera pas, ou se fera mal.

Netlinking, définition

Le netlinking est une technique de référencement naturel qui consiste à créer des relations entre deux pages Web grâce à des liens hypertextes ou hyperliens. Concrètement, il s’agit pour une page Web d’intégrer un lien vers une autre page Web.

Sur la page qui intègre le lien, celui-ci est appelé : lien sortant.

Sur la page qui reçoit le lien, celui-ci est appelé : lien entrant.

Si les deux pages publient des liens de l’une vers l’autre, et réciproquement, on parle alors de liens réciproques ou de backlinks.

Netlinking, l’intérêt

L’indexation par les moteurs de recherches

D’abord, le netlinking va permettre à Google, enfin à tous les moteurs de recherches en général, de trouver votre site. En effet, une page qui est déconnectée du réseau Internet, on parle de page orpheline, n’a aucune change d’être indexée par un moteur de recherche qui serait bien incapable de la trouver. Rappelons que c’est en suivant les liens hypertextes que les moteurs repèrent les pages des sites Web.

Un lien entrant positionné sur une page bien référencée est donc la certitude que la page cible sera indexée lors de la phase de crawl.

La notoriété numérique et le TrustRank

Le netlinking est aussi utilisé pour distribuer le TrustRank entre les pages Web, on parle de “jus”. Ce jus peut-être distribué en externe ou en interne (au sein du même domaine). Le TrustRank est l’indice de confiance inventé par Google (et Yahoo) afin de mesurer la confiance que l’on peut accorder à une page.

Selon les outils d’analyse utilisés, le TrustRank peut prendre n’importe quelle valeur entière entre 0 et 100. Un TrustRank égale à 0 indique une page de spam tandis qu’un TrustRank de 100 indique une page à qui l’on peut faire une confiance aveugle (selon l’algorithme de Google).

Le fonctionnement de l’algorithme du TrustRank repose sur le principe qu’une page à fort indice de confiance ne fera jamais de lien vers une page de mauvaise qualité. En conséquence, le jus d’une page irréprochable ne sera pas transféré à une page infréquentable qui ne verra donc jamais son TrustRank évoluer.

Ainsi, un lien entrant venant d’une page avec un fort TrustRank sera beaucoup plus efficace pour le référencement qu’un lien entrant venant d’une page avec un faible TrustRank.

Avant d’accepter un lien entrant, vous pouvez vérifier ce paramètre avec Majestic qui vous indiquera le TrustRank (Trust Flow) de la page source. En général, n’acceptez jamais de liens entrants venant de pages qui présentent un Trust Flow très inférieur à la page cible (vous pouvez désavouer les liens entrants dans la Google Search Console).

La contextualisation du contenu

On l’a vu, le netlinking est l’art d’utiliser les hyperliens pour améliorer le référencement d’une page. Un hyperlien est principalement composé de deux membres : l’url et le mot qui sert de support à l’url. Ce mot cliquable est appelé “ancre”.

L’ancre est utile au référencement naturel. C’est elle qui va contextualiser la page cible. Quand je fais un lien sur “Référencement naturel” , j’indique à Google que la page cible parle de référencement naturel. Il est donc capital de bien choisir les ancres de ses liens.

L’influence sur les mots-clés positionnés

L’ancre du lien est également utilisée par Google pour choisir les mots-clés sur lesquels il va positionner votre page dans les pages de résultats (SERPs). Mais attention, comme toujours, Google surveille et la sur-optimisation des ancres est sévèrement réprimandée ! Alors, pensez à glisser des ancres telles que “cliquez-ici” ou encore “visiter mon site” pour faire vrai… et naturel !

Netlinking externe et netlinking interne

Le netlinking peut être utilisé entre deux pages de différents domaines, c’est le netlinking externe ou off-site. Mais il peut aussi être utilisé entre deux pages du même domaine, c’est le netlinking interne ou on-site ou maillage interne.

Les principes de fonctionnement restent les mêmes.

Notez qu’il est nécessaire de bien travailler ces deux aspects du netlinking.

Comment mettre en œuvre le netlinking off-site ?

Pour un bon netlinking, vous devez respecter quelques bonnes pratiques, pour que cela paraisse le plus naturel possible aux yeux de Google :

  • Choisir des domaines sources dans la thématique du site cible;
  • Choisir des domaines sources avec un bon Trust Rank, idéalement supérieur à celui du site cible;
  • Le site source doit être ancien;
  • Choisir une page source avec un champ lexical cohérent avec celui de la page cible;
  • Choisir une page source avec un bon Trust Rank;
  • Ne pas suroptimiser les ancres de liens;
  • Prévoir un apport régulier, non-excessif, de liens entrants (la qualité doit primer sur la quantité).

Quelques outils pour bien travailler > Outils SEO : ma sélection pour optimiser un site Web

Qu’est-ce qu’un bon lien externe ?

Nous savons que tous les liens entrants ne se valent pas. Alors, comment choisir un bon emplacement pour un lien qui pointe vers une page de votre site ?

Un bon lien doit respecter ces critères, dans le désordre :

  • Il doit être posé sur une page importante du site qui l’accueille;
  • La page qui l’accueille ne doit pas avoir beaucoup de liens sortants;
  • Il doit plutôt être situé au-dessus de la ligne de flottaison;
  • Il doit être environné d’un bon champs lexical (liens “intext“);
  • Il doit être cliqué et envoyer des visiteurs;
  • Il n’a pas de redirection (301, 302);
  • Il doit être en “dofollow“.

Le linkbaiting (ce que Google recommande)

Il s’agit ici d’appâter les webmasters pour qu’ils fassent naturellement des liens vers des pages de votre site, démontrant ainsi la pertinence et la qualité de votre page cible. Il faut juste produire des contenus utiles, attractifs et viraux.

Quelques idées pour générer des liens entrants de linkbaiting :

  • Article fondateur dans un domaine précis;
  • Infographie représentant des statistiques ou une étude exclusive;
  • Interview exclusif d’une personnalité lié à votre secteur d’activité;
  • Rebondir sur un sujet d’actualité (newsjacking);
  • Livre blanc;
  • Outil en ligne (ex : calculateur de simulation de crédit).

Cette technique est longue mais peut rapporter beaucoup car elle est très qualitative.

Achats de liens entrants (ce que Google interdit, mais…)

On s’en doute, fonder une stratégie de netlinking uniquement sur le linkbaiting lorsqu’on lance un site Web est compliqué. Alors les webmasters ont inventé les échanges, puis les achats de liens.

Tous les webmasters commencent comme ça, même si les “pape du SEO”, aujourd’hui bien installés, vous racontent le contraire.

Il s’agit ici, d’acheter des liens entrants à des sites qui correspondent à vos critères. Cette technique est plus rapide mais il faut la manipuler avec précautions au risque de voir son site déclassé par Google.

Attention à ne pas acheter vos liens sur n’importe quelle plateforme, cela peut s’avérer au mieux inutile, ou pire dangereux pour le SEO du site cible.

Référencement manuel

Pendant longtemps, les webmasters passaient des heures à aller poser des liens sur des sites tels que des annuaires, des forums, des commentaires de blogs, etc…

Cette pratique peut toujours être mise en œuvre au début de la vie du site. Mais elle génère rarement un netlinking de qualité, elle est de plus en plus rarement utilisée.

Ce qu’il ne faut absolument pas faire

Dès qu’on opte pour une stratégie de netlinking, il y a des précautions à prendre pour éviter le déclassement :

  • Ne pas créer de lien hors de la thématique du site cible;
  • Ne pas créer de lien sur des sites pénalisés ou frauduleux;
  • Ne pas créer de lien sur des sites qui ne sont pas positionnés dans Google;
  • Ne pas créer de lien sur des sites qui ont un Trust Rank inférieur à celui du site cible;
  • Ne pas créer 10.000 liens en une seule journée, puis ne rien faire pendant 6 mois;
  • Ne pas suroptimiser ses ancres;
  • Ne pas créer de liens sur des fermes de liens (annuaires sans intérêt uniquement composé de liens).

Prêt.e pour en savoir plus ?