Blog du e-business

3 conseils pour maîtriser un design web minimaliste

3 conseils pour maîtriser un design web minimaliste

La technologie et Google nous l’imposent, la mode nous le suggère et les webmasters en rêvent ! De quoi s’agit-il ? D’une pratique de design qui mettrait en avant les fonctionnalités, l’usage et non plus la vanité d’un graphiste, d’une agence Web ou d’une entreprise. On parle alors d’un design web minimaliste. Explications.

Une brève histoire de webdesign

Depuis le début du Web, le design web est souvent au centre des préoccupations des entreprises lorsqu’elles cherchent à créer un site Internet, bien plus que l’efficacité commerciale. Trop souvent le site est considéré comme un simple outil de communication unidirectionnelle (de la marque vers le prospect), au même titre qu’une plaquette ou un flyer. Pourtant, un site Web est bien plus que ça, et l’ignorer c’est ignorer ce qu’est le Web et comment en tirer profit.

Ceci est probablement la résultante du fait que deux approches s’affrontent depuis le début du World Wide Web autour des sites Web : les webmasters, créateurs des origines, et les communicants qui ont cru trouver un nouveau média de même nature que ceux qui existaient jusque là. Les uns exploitaient des sites pour générer du chiffre d’affaires en inventant l’économie numérique tandis que les autres continuaient à communiquer des messages à sens unique ventant leurs qualités au plus grand nombre de prospects possible.

Le Webdesign, une affaire de technique ?

A l’aube des années 2000, le graphisme, qu’on n’appelait pas encore design, a été au centre du développement des sites Web : il existait même des concours primés où chacun pouvait montrer sa technicité en créant des pages plus extraordinaires les unes que les autres. C’était la grande époque du FLASH !

Le graphiste devait posséder une solide compétence technique et un talent artistique évident. Ainsi, peu à peu, il devenait un webdesigneur.

…ou un simple affaire de style ?

Puis comme dans chacun des arts majeurs, sont apparus de véritables artistes. Des Dieux du HTML et du CSS balbutiants. Mais sans aller jusque là, les styles ce sont affirmés et on ne choisissait plus son graphiste/designer qu’en fonction de son book, donc de son style.

Pourtant, le style est-il vraiment si important pour vendre sur le Web ? N’est-il pas, au contraire, une marque de différenciation et donc de discrimination pour les audiences ? Ce qui plaira beaucoup aux uns, plaira-t-il forcément aux autres ? Les grands sites actuels sont-ils tous hyper-designés ? Pas vraiment…

Depuis de nombreuses années, chez ONI, nous créons des sites Web. Mais nous avons toujours refusé d’intégrer un webdesigneur à notre équipe. Pourquoi ? Simplement parce que le design est devenu une affaire de goût et surtout de style. Ainsi un design web qui fera la joie d’un client pourra provoquer la déception d’un autre.

Nous collaborons donc avec plusieurs professionnels du Web design, chacun rompu aux techniques du minimalisme appliqué à la création de site.

Et puis, vous l’aurez compris, nous savons que jamais le seul design n’a provoqué une vente, jamais.

Et la fonction prime sur le style

Pendant que les communicants se battaient à grands coups de codes couleurs hexadécimaux, de retraits négatifs et de balises “div” superposables (lol), les webmasters affinaient leurs pratiques et inventaient le web du futur : un outil simple, pratique qui répond parfaitement aux demandes de ses utilisateurs, sans fioriture, en s’adaptant aux technologies toujours plus variées et mobiles.

La fonctionnalité prenait tranquillement la pas sur l’image. L’usage remplaçait la comm.

Pendant ce temps, le monde changeait également : aux excès des années précédentes, succédait un besoin d’efficacité sans artifice dans beaucoup d’autres domaines.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Pour le dictionnaire, il peut y avoir deux sens :

  • Style artistique qui met en valeur les lignes et les formes épurées, simples. Le minimalisme a pour principe de diminuer au maximum les moyens d’expression. Il s’agit d’art contemporain;
  • Recherche de méthodes ou de solutions permettant de faire le moins d’efforts ou le moins de changements possibles tout en maintenant l’efficacité.

Le monde a soif de minimalisme.

À tel point que, quel que soit l’aspect de notre vie que l’on regarde – qu’il s’agisse du mode de vie que nous menons, des maisons dans lesquelles nous vivons ou des produits que nous consommons – le minimalisme est présent dans toutes les facettes.

Même les smartphones que nous avons dans notre poche prouvent que le design minimaliste est plus qu’apprécié par le public.

Pourquoi le minimalisme sur le Web ?

Souvent confondu avec la simplicité, le concept de minimalisme consiste à réduire tous les éléments pour n’inclure que ceux qui sont essentiels. Cela signifie que si le minimalisme est simple, la simplicité, ou l’utilisation de formes simples, ne se traduit pas nécessairement par le minimalisme.

Consciente des avantages que présente l’utilisation du minimalisme pour répondre rapidement et efficacement à une audience, l’approche minimaliste s’est imposée dans de nombreuses branches du design, notamment dans le Web mais pas uniquement.

De la peinture et de la sculpture à la conception de produits numériques et à la conception de sites web, le minimalisme a réussi à s’enraciner.

Dans le monde du design de pages Web, le minimalisme est utilisé pour transmettre directement le message sans le bruit inutile et l’obstruction de la mise au point due à d’autres éléments distrayants. On favorise l’usage plutôt que l’image. La fonction plutôt que la communication.

Conçus dans un souci de minimalisme, les produits numériques et les designs web n’en sont pas moins impressionnants.

Les designs minimalistes restent visuellement attrayants et conviviaux. Ils sont également appréciés des algorithmes des moteurs de recherche et favorisent l’acquisition d’un trafic de qualité. Par ailleurs, ils respectent le “responsive design” indispensable aux appareils mobiles. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus d’entreprises préfèrent un design web minimaliste, car cela leur permet d’augmenter leurs résultats commerciaux. Elles font d’une pierre, deux coups.

Une approche minimaliste de la conception web

Le site web de votre entreprise est la meilleure carte de visite que vous ayez. Il indique à vos clients tout ce qu’ils doivent savoir sur votre entreprise – de l’endroit où vous trouver à la raison d’être de l’entreprise.

Mais ce site est aussi votre meilleur commercial. Il permet à vos prospects de découvrir votre offre en les aidant à répondre à des questions auxquelles votre entreprise peut répondre.

En substance, le site web d’une entreprise dit aux clients tout ce qu’ils ont besoin de savoir sur la problématique qui les occupent, mais aussi sur l’entreprise elle-même.

Les sites web qui ne sont pas fonctionnels, qui mettent beaucoup de temps à se charger, qui comportent trop d’éléments distrayants, qui ne sont pas conviviaux et, surtout, qui ne répondent pas à leurs questions feront fuir vos clients potentiels en un clin d’œil.

Dans un design minimaliste, la gestalt prime sur tout le reste.

La gestalt prime sur tout le reste ? D’abord, deux règles simples :

  • Les éléments qui sont connectés doivent rester proches les uns des autres, tandis que les éléments qui ne sont pas connectés doivent être plus éloignés les uns des autres;
  • Chaque élément de votre site web qui est crucial pour guider l’utilisateur doit être plus grand, en gras ou présenter des couleurs vives.

De ces principes simples, vous tirez toutes les autres règles de l’approche minimaliste en matière de conception de sites web, qu’il s’agisse de typographie, d’espace négatif, d’éléments visuels ou de surcharge. Google vous y aidera (CHROME + F12 + AUDIT).

Au lieu de surcharger votre site web avec des éléments qui ne sont pas nécessaires, ne mettez en avant que les plus essentiels. De cette façon, les informations les plus importantes attireront rapidement l’attention des utilisateurs, leur permettant de résoudre facilement leurs problèmes.

Choisir une approche minimaliste pour la conception du site web de votre entreprise signifie prendre des décisions conscientes sur la mise en page du site en fonction des objectifs que vous visez. Cela signifie que vous devez remettre en question chaque décision de conception, en plaçant l’utilisateur et ses besoins au premier plan.

Posez-vous la question :

  • La typographie choisie sera-t-elle trop dérangeante pour les utilisateurs ?
  • La typographie est-elle facile à lire ?
  • L’élément choisi détourne-t-il l’attention de l’utilisateur de son chemin ?
  • Y a-t-il trop d’images sur la page ?
  • La palette de couleurs est-elle appropriée ?
  • Y a-t-il trop de couleurs utilisées ?
  • Trouve-ton facilement et rapidement la réponse à la question posée ?

Conception web minimaliste et référencement

Les sites web optimisés pour le référencement naturel reçoivent plus de trafic qualifié de la part des moteurs de recherche. Ils génèrent donc plus de chiffre d’affaires.

Google a déclaré que lors de la conception d’un site web, vous devriez viser à répondre aux besoins de tous vos utilisateurs… mais notez que les utilisateurs ne sont pas limités aux seuls humains : vous devez également tenir compte des bots et des algorithmes des moteurs de recherche qui sont, eux aussi, des utilisateurs de votre site.

Nous savons tous que la concurrence est féroce, et nous devons faire de notre mieux pour garder les utilisateurs tout au long de leur parcours d’achat lorsqu’ils visitent notre site web. Nous voulons tous que nos sites web se chargent rapidement pour garder nos visiteurs. Un design minimaliste implique aussi des fonctionnalités moindres, ce qui signifie qu’il y aura moins de fonctionnalités à charger ce qui réduira d’autant les temps de chargement des pages.

Cependant, même si vous n’avez qu’une seule image sur votre page web, il est important de l’optimiser.

Une expérience utilisateur exceptionnelle et mémorable est la base d’un site web minimaliste. Il ne vise pas seulement à être visuellement attrayant, mais à conserver le plus important pour l’utilisateur afin d’obtenir des informations précieuses sans que cela ne soit inutilement chaotique.

Ainsi, plutôt que de perdre vos clients à cause un site web mal conçu, essayez une approche minimaliste et créez une expérience sur votre site qui soit simple, mais qu’ils ne seront pas prêts d’oublier. Avant de leur plaire, votre site devra d’abord leur être utile.

La conception web minimaliste en action

Lorsqu’il s’agit de créer un plan de travail pour développer un design web minimaliste, voici les trois domaines sur lesquels vous devez vous concentrer.

1 – Éléments visuels : chaque détail doit être utile.

Le design doit être fonctionnel et servir l’objectif. Rien de plus, rien de moins.

Donc, lorsque vous concevez un projet, prenez en compte chaque élément, arrêtez-vous et demandez-vous : Ce détail sert-il une fonction ou est-il seulement visuel ?

S’il n’est que visuel, alors vous devez prendre du recul et décider si il doit réellement figurer sur votre page web ou s’il l’encombre. Méfiez-vous du “vanity metric” ! Ce qui vous fait plaisir n’est pas nécessairement ce qu’il y a de mieux.

Éléments graphiques

Tous les éléments graphiques doivent être utiles. Pensez à l’objectif que l’élément ajouté doit servir.

  • A-t-il un rôle de diviseur de forme ?
  • Dirige-t-il l’œil, c’est-à-dire qu’il aide l’utilisateur à naviguer facilement ?
  • Ou bien met-il en évidence les informations qui devraient être immédiatement perceptibles par l’utilisateur ?

Si un élément graphique ne sert pas l’un de ces objectifs, évitez de l’utiliser.

Oui, c’est vrai. Des détails illustratifs peuvent sembler attrayants pour l’œil et faire plaisir au designeur ou à l’éditeur du site. Cependant, chaque élément doit être ajouté en gardant à l’esprit un objectif unique : son utilité. S’il n’en a pas, il doit être supprimé.

Cela s’applique à tous les types d’éléments visuels, d’images, d’illustrations et de formes.

Images et vidéos

Le fait qu’une seule image figure sur une page d’accueil peut sembler monotone, mais considérez que cela peut mettre en évidence un point essentiel de votre activité (un exemple ici).

Au lieu d’une image, vous pouvez toujours utiliser une vidéo ou une animation.

Votre site web peut avoir l’air simpliste, mais il doit toujours être interactif et informer l’utilisateur de ce qu’il a besoin de savoir.

Bien qu’elles soient parfois perçues comme étant “lourdes”, les vidéos – comme les images – peuvent être optimisées pour ne pas nuire au temps de chargement de votre page.

Le type de conception web minimaliste le plus répandu consiste à mettre en avant une image et un texte d’accroche significatif, tous les autres éléments, qu’ils soient visuels ou écrits, étant présentés sur d’autres pages ou sous la ligne de flottaison (bas de l’écran).

Images contre mots

Un élément clé à garder à l’esprit est la quantité de formats que votre page web utilise.

Les mots sont le moyen le plus rapide et le plus fiable de faire passer un message. Cependant, ils peuvent être notre plus grand ennemi. Si un utilisateur arrive sur une page d’accueil avec une tonne de texte, il est peu probable qu’il s’arrête pour lire. Ce qui risque davantage de se produire, c’est qu’il quitte votre site et cherche des informations ailleurs.

Donc, en règle générale, ne laissez pas les mots prendre le dessus sur la page d’accueil de votre site Internet ; utilisez-en le moins possible et n’incluez que les informations essentielles.

Ce seront les pages internes de votre site qui seront consacrées à la description d’un produit, d’un service ou d’une mission, avec beaucoup plus de texte que votre page d’accueil, surtout si vous envisagez du référencement naturel.

Image de fond

Il est important de choisir la bonne image de fond. Parfois, l’image d’arrière-plan peut être le seul élément visuel de la page, sur lequel vous aurez une seule accroche affichée, comme c’est le cas pour KickPush, ci-dessous.

Tout comme d’autres éléments du minimalisme, des motifs plats et des textures peuvent être représentés dans l’image de fond.

2 – Couleurs et contrastes

Dans un design minimaliste, les couleurs doivent être utilisées à bon escient. Les couleurs doivent créer un intérêt visuel tout en captant et en dirigeant l’attention des utilisateurs sans qu’il ne soit nécessaire d’y ajouter des éléments ou des graphiques supplémentaires.

L’utilisation des couleurs doit être limitée – c’est pourquoi, sur les sites web à succès, vous verrez l’utilisation d’une seule couleur ou de couleurs monochromatiques. La palette de couleurs monochromatiques couramment utilisée (qui utilise plusieurs nuances d’une même couleur) tend à apaiser l’œil et à ne pas occulter les détails importants.

Cependant, les contrastes ont toujours leur valeur dans la conception minimaliste de sites web, et de nombreux concepteurs de sites web utilisent la couleur blanche, car elle a tendance à bien contraster avec les autres éléments de la page.

Notez que Google analyse le contraste de vos pages (CHROME + F12 + Éléments).

Par exemple, nous savons que statistiquement, les produits d’un e-commerce se vendent mieux lorsque le design sait se faire oublier au profit du blanc. Si vous souhaitez mettre votre produit en valeur, il est préférable d’utiliser une couleur qui contraste avec le reste de la palette et ce sera plus facile sur un fond blanc.

N’oubliez pas que la couleur a de nombreux usages. Elle peut aussi accentuer les caractéristiques importantes de votre page web, en servant d’élément fonctionnel.

Il est sage de garder à l’esprit les aspects psychologiques que les couleurs peuvent exploiter. Considérez l’objectif de votre site web et le message que vous voulez transmettre à vos visiteurs. Quelle serait la meilleure couleur à utiliser pour créer l’ambiance qui correspond à votre entreprise ?

Les teintes bleues et violettes peuvent être apaisantes, tandis que les jaunes, les oranges et les rouges peuvent être chauds ou excitants – autant d’éléments à prendre en compte pour choisir une couleur sur votre site.

NOTE : En savoir plus sur la symbolique des couleurs.

3 – Espace blanc

Communément appelé “espace négatif” – il s’agit de “l’espace qui entoure un objet d’une image”. C’est l’espace sans contenu, les espaces entre les mots et l’espace autour des symboles de votre logo. Cette caractéristique peut être le plus puissant des trucs dans la palette d’outils d’un concepteur de sites web.

L’espace blanc ou négatif a tendance à ouvrir la “pièce” et à la laisser respirer, et il est tout à fait contraire à l’encombrement visuel qui existe sur de nombreux sites web.

L’espace blanc peut être utilisé à votre avantage pour guider l’attention de l’utilisateur vers un élément important.

En augmentant l’espace négatif autour de l’information sur laquelle vous voulez que l’utilisateur se concentre, vous pouvez rendre des éléments de contenu particuliers plus perceptibles. L’espace blanc a le pouvoir de guider naturellement le regard de l’utilisateur vers les contenus clés.

Si vous optez pour l’utilisation de l’espace blanc, veillez à éviter d’avoir plusieurs points de focalisation sur un même écran. Gardez à l’esprit que les utilisateurs ont des points de focalisation fragiles et que leur attention peut facilement dériver d’une chose à l’autre. Face à un trop grand nombre d’options, les utilisateurs peuvent avoir du mal à déterminer sur quoi se concentrer.

En résumé

Une conception web minimaliste crée une situation utile pour les entreprises et les clients. Elle privilégie l’action à la contemplation.

Une conception propre, non obstructive, avec des points de focalisation clairs et des points de respiration réguliers, permet aux utilisateurs de trouver rapidement les informations dont ils ont besoin, tout en permettant aux entreprises de garder leurs clients satisfaits en fournissant rapidement des réponses aux questions clés qu’ils se posent. Sans faire l’impasse sur l’identité visuelle, elle sera plutôt orientée sur l’ergonomie et la performance commerciale.

L’approche du “moins c’est plus” semble simple à réaliser, mais de nombreux éléments doivent être pris en compte dans le processus de création. Nous avons tous connu des moments difficiles où toutes les informations nous semblaient trop précieuses pour les laisser de côté et les supprimer. Pourtant, il faut savoir trancher sans frémir et ôter le superflu.

Du choix des couleurs et des éléments visuels à utiliser à la quantité de texte à afficher sur chaque page et chaque écran, il est important de garder un élément clé à l’esprit : quel est le but de l’information ? Si vous ne pouvez pas répondre à cette question, alors il ne faut pas penser mettre en oeuvre un design web minimaliste. Dans ce cas, vous n’aurez plus qu’à choisir une agence Web qui développera le site dont vous rêvez sans tenir compte de ce que veulent vos prospects… rassurez-vous elles sont nombreuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Patrick DUHAUT
Livre blanc
Comment utiliser votre site Web pour acquérir des nouveaux clients en utilisant le data-marketing ? Tous nos conseils dans ce livre blanc.