L’hébergement, la base technique de votre site Web

Durée de lecture estimée : 4 minutes

Trop souvent considéré comme la plaie nécessaire par nos prospects, l’hébergement Web est cependant le socle sur lequel s’appuiera votre projet Web. C’est lui qui apportera fiabilité, vitesse et sécurité à votre site et permettra à vos utilisateurs de connaître une expérience unique. C’est donc un mauvais choix que de préférer un hébergement à bas coût plutôt qu’un hébergement professionnel de qualité. Et puis, ce n’est pas si cher en fin de comptes !

Qu’est-ce qu’un hébergement Web ?

Nous l’avons vu, un site Web est un ensemble de codes informatiques réunis en fichiers. Mais il est aussi constitué de textes, d’images, de vidéos et d’autres fichiers de différentes natures. Pour les rendre visibles au public, il faut stocker ces fichiers sur un ordinateur facilement accessible à tous (s’il ne l’est pas, on parle de darknet,  darkweb ou deepweb). Cet ordinateur doit donc être ouvert et connecté au réseau mondial. Dans ce cas, cet ordinateur devient un hébergement Web.

Pourquoi faire appel à un hébergeur ?

Vous pourriez tout à fait utiliser votre propre PC comme serveur. Il vous suffirait d’installer un système d’exploitation Web (ex : Apache), de le connecter au Web et de configurer votre box pour que les internautes puissent y accéder de l’extérieur. Mais différents problèmes vont alors se poser à vous, d’où l’intérêt de faire appel à un spécialiste.

La configuration du serveur

La première difficulté que vous allez rencontrer, c’est la complexité d’une bonne configuration serveur. On ne s’improvise pas ingénieur réseau, et être capable de bien configurer un serveur pour héberger un site Internet est une opération délicate qui est loin d’être simple.

La disponibilité du serveur

Si vous voulez que votre site soit vu du plus grand nombre, vous devez pouvoir offrir à vos visiteurs une bande passante généreuse et une puissance de calcul suffisante. En effet, pensez-vous que vos visiteurs deviendront fidèles s’ils doivent attendre plusieurs minutes pour que la première page de votre site apparaisse sur leur écran ? Et que ce passe-t-il si une coupure de courant intervient chez vous ? Une panne ? La nécessité de faire une maintenance ? Ou plus trivialement qui s’occupe du serveur pendant les vacances ? Bref, votre temps de disponibilité (uptime) sera très faible, tout au plus quelques heures par jour et quelques jours par an. C’est très nettement insuffisant pour prétendre héberger un site à vocation commerciale.

La sécurité de vos données hébergées

Troisième gros soucis si vous devenez votre propre hébergeur de site : la sécurité. En ouvrant votre PC à tous vents vous prenez le risque considérable qu’un intrus mal intentionné s’y faufile et y vole, ou détruise, tout ce qu’il y trouve. Vos données personnelles et celles de vos internautes seront alors compromises.

La sagesse, c’est de faire appel à un hébergeur

Vous l’avez bien compris, il est beaucoup plus sage de faire appel à un professionnel de l’hébergement qui utilisera de nombreux serveurs bien calibrés et optimisés (dans un data-center) pour éviter les pièges dont nous avons parlé. Ses ordinateurs sont sécurisés, leur disponibilité très élevée et vos données protégées.

Serveur dédié ou mutualisé ?

C’est une bonne question. Mais d’abord, comprenons la différence. Un serveur mutualisé est un ordinateur qui hébergera des dizaines d’autres sites sur lesquels vous n’avez pas la main. Tandis qu’un serveur dédié est un ordinateur qui n’hébergera que votre site web et rien d’autre.

Hébergement mutualisé, avantages et inconvénients

J’aurai tendance à dire que le seul avantage d’un hébergement mutualisé, c’est son prix. On comprend bien qu’un serveur qui est capable d’héberger des centaines de sites voit son coût de revient considérablement baisser. A tel point que certaines sociétés n’hésitent pas à offrir l’hébergement. Un hébergement gratuit est toujours sur un serveur mutualisé. Mais un hébergement gratuit est toujours un hébergement « bas de gamme ».

Les inconvénients, quant à eux, sont nombreux. Parlons d’abord des problèmes de voisinage. En référencement, le fait que votre site soit techniquement proche d’un autre site n’est pas neutre. Si l’un de vos co-hébergé est un spammeur fou, un webmaster qui produit des sites peu recommandables ou bien pire, l’adresse IP que vous partagez avec lui sera probablement très vite black-listée. La chute de son site entraînera la chute du votre. Puis, vous pouvez être hébergé sur le même serveur qu’un gros consommateur de ressources, dans ce cas, c’est votre site, plus modeste qui en subira toutes les conséquences (lenteurs, indisponibilités). Enfin, vous pouvez partager les ressources avec un apprenti codeur et les nombreux plantages qu’il générera rendront aussi votre site inaccessible. Bref, Vous m’avez compris, je n’aime pas les mutualisés. Enfin, je n’aime pas les mutualisés bradés, car il existe des solutions de mutualisation très satisfaisantes.

Hébergement dédié, que des avantages

Bon d’accord, je ne suis pas objectif. Quoique si ! Mon objectif, justement, est de faire du business sur le Net, alors hors de ma vue hébergeurs à trois sous et serveurs poussifs. Vive les machines de guerre et les sociétés d’info-gérances qui décoiffent !

Sur un dédié, votre site est seul (même si vous décidez d’en mettre plusieurs, ce sont vos sites !), c’est votre machine, votre configuration, vos performance et votre bande passante. S’il plante, c’est de votre faute, s’il rame c’est encore de votre faute (ou celle de votre prestataire). C’est donc la voie royale pour un site professionnel à vocation commerciale.

Serveur virtuel, cloud, VPS et autres solutions

Comme le monde n’est ni blanc, ni noir, vous rencontrerez plein d’autres solutions d’hébergement pour votre site sur lesquelles je ne m’étendrai pas. Chez ONI nous travaillons avec NEXYLAN et nous utilisons une technique de mutualisation maîtrisée. Ainsi nous pouvons offrir le meilleur des deux solutions : un prix raisonnable et un technique haut de gamme.

Et Google dans tout ça ?

Comme vos visiteurs, Google préfère un site rapide. Pour des raisons d’efficacité d’abord. Google vérifie plusieurs millions de pages chaque jour, il n’a donc pas de temps à perdre avec les escargots du Web. Puis si vos visiteurs fuient votre site à cause de sa lenteur Google le verra en en tirera les conclusions qui s’imposent : votre site n’est pas digne d’intérêt.

 
 
 
 
Newsletter
Secrets de WebmastersWeb-AcadémieAudit Web gratuit