Blog du e-business

Comment optimiser le référencement sur WordPress ?

L’optimisation du référencement de vos articles de blog sous WordPress est indispensable pour obtenir des positions sur les premières pages de Google et attirer du trafic ciblé permettant un bon retour sur investissement. Après tout, si vous passez tout ce temps à produire un contenu pertinent, vous devez lui donner toutes les chances d’être vu.

Sans référencement naturel, personne ne verra votre blog !

En revanche, si vous optimisez correctement votre site, il est plus que probable que du trafic qualifié vienne le visiter et que vous puissiez convertir certains visiteurs en clients.

Si votre blog est configuré sous WordPress, l’optimisation du référencement d’un article de blog avant sa publication est assez facile à réaliser.

Il suffit juste de savoir ce qu’il faut faire.

Voici les 8 étapes à suivre à chaque fois que vous publiez un article pour satisfaire à tous les critères du référencement naturel (SEO).

Comme vous le verrez, vous devez optimiser chaque élément de votre blog à chaque fois que vous publiez un article pour obtenir de meilleurs résultats.

Remarque : bien que ce mode d’emploi s’applique à WordPress, plus précisément à l’éditeur classique, vous pouvez suivre ces étapes et les utiliser avec n’importe quelle plateforme de publication.

Comment optimiser le référencement sur WordPress en 8 étapes ?

Voici les 8 étapes que vous devrez suivre scrupuleusement pour obtenir de bons résultats :

  1. Éditez et corrigez votre article de blog
  2. Ajoutez des images pertinentes à votre blog
  3. Formatez le contenu de votre blog pour en améliorer la lisibilité et le référencement
  4. Ajoutez des codes de partage social faciles à utiliser en un clic
  5. Vérifiez vos liens
  6. Incluez un CTA dans votre article
  7. Ajoutez des balises Meta pertinentes et captivantes
  8. Optimisez votre blog pour le partage social

Pourquoi optimiser le référencement de vos blogs sur WordPress ? Une étude de cas.

Pourquoi se donner la peine d’optimiser vos blogs pour les moteurs de recherche ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, si vous le faite, vous obtiendrez plus de trafic et donc plus de clients.

Un exemple concret de référencement avec WordPress.

Nous avons de nombreux articles publiés sur ce blog en quelques années, qui ont obtenu bon nombre de positions de mots clés dans Google. 90 % des articles que j’écris et publie ici commencent par une recherche de mots-clés qui correspondent à notre stratégie d’acquisition de prospects.

Voici un exemple précis d’article de blog. Par exemple, nous avons obtenu la première place dans le classement organique pour le mot clé “contenu d’un site internet“.

L’un des facteurs clés du classement de ce post est le travail d’optimisation que nous avons effectué avant la publication. Du titre au texte, en passant par les sous-titres, les images, les CTA, les liens, les métas, le netlinking, etc., tout est optimisé pour les moteurs de recherche.

Le bon positionnement des articles publiés est un objectif important. Les sites qui se placent en tête des SERP se taillent la part du lion, notamment en termes de taux de clics et de trafic.

Selon Advanced Web Ranking, le CTR pour la première position sur Google est de 38,02 %. En revanche, le CTR pour la dixième position est de seulement 1,13 %.

https://www.advancedwebranking.com/ctrstudy/

Google traite plus de 40.000 requêtes de recherche chaque seconde. Alors il ne eprd pas son temps avec des pages qui ne sont pas optimisées pour lui.

Si votre site n’est pas présent dans les résultats de recherches, vous perdez une part importante du trafic, voire la totalité.

Donc, cela pose une question essentielle : répondez-vous à toutes les exigences indispensables à un bon référencement ? Optimisez-vous tout ce que vous pouvez optimiser pour donner à vos articles les meilleures chances de réussite ? Voyons comment s’y prendre.

SECRETS DE WEBMASTERS

Recevez nos trucs et astuces pour booster votre business digital.

Comment optimiser le référencement des articles de blog sur WordPress : le “comment” pour chacune de nos 8 étapes.

1 – Éditez et corrigez votre article de blog

Tout d’abord : Assurez-vous que vos articles sont corrigés pour éviter les fautes de frappe. Car contrairement à la croyance populaire, Google n’aime pas les fautes d’orthographe. Aussi vous devez publier un article de blog propre et sans erreur. Selon Google, la qualité de votre contenu a un impact direct sur votre classement.

Un examen rapide suffira généralement, mais si vous n’êtes pas le meilleur rédacteur qui soit, confiez cette tâche à un professionnel.

Vous pouvez aussi installer l’extension Grammarly Chrome pour vérifier votre grammaire et votre orthographe directement dans l’éditeur de WordPress.

2 – Ajoutez des images pertinentes à votre blog

Après la rédaction, il est temps d’ajouter et d’optimiser des images pertinentes. Vous devriez être en mesure de les ajouter dans WordPress sans problème. Placez simplement votre curseur à l’endroit où vous souhaitez placer l’image, puis faites-la glisser directement dans l’éditeur.

IMPORTANT : Pensez également à ajouter une image mise en avant.

Une fois que les images sont placées dans votre article, leur optimisation se fait comme suit :

  • Assurez-vous qu’elles sont insérées correctement. Ne placez pas les images de façon à ce qu’elles perturbent le formatage des paragraphes, et veillez à ce que leur emplacement soit cohérent (par exemple, centré, entre les paragraphes).
  • Les images doivent être être claires et nettes. Ne réduisez leur taille que si elles sont énormes ou si le fichier est trop volumineux (tout ce qui dépasse 4 à 5 Mo peut généralement être réduit sans sacrifier la qualité).
  • Ajoutez un texte alternatif à chaque image. C’est important pour le classement ! Le texte alternatif est un texte descriptif qui fournit un contexte aux personnes malvoyantes ou qui doivent utiliser un lecteur d’écran pour naviguer sur le Web. Le texte alternatif (ou “alt text”) décrit également vos images aux moteurs de recherche, afin qu’elles puissent apparaître dans les recherches d’images.
    • Pour ajouter du texte alt à une image dans l’éditeur WordPress, cliquez sur l’image. Une barre d’outils s’affiche – cliquez sur l’icône “Modifier” (le crayon) pour ajouter des propriétés d’image comme le texte alternatif.
  • Ajouter également un titre (en général, le même que votre article), une description, voire une légende. La légende est le texte qui apparaîtra sous l’image.
  • Vous pouvez utiliser “Modifier l’image” en cliquant sur le bouton du crayon qui s’affiche lorsque vous cliquez sur une image.

3 – Formatez le contenu de votre blog pour une meilleure lisibilité

Un autre point important à considérer pour booster le référencement est de bien formater vos articles pour qu’ils soient faciles à lire par les internautes mais aussi par les moteurs de recherche. Voici les principaux critères à prendre en compte pour atteindre cet objectif :

  • Avant tout, soyez cohérent. Si vous utilisez des puces auto-formatées, ou si vous mettez en forme manuellement vos sous-titres avec des chiffres, faite-le en gardant une structure logique. La cohérence du formatage permet de conserver un aspect propre et net, sans oublier qu’il est plus facile à lire. Google tiendra compte de cette structure pour évaluer l’importance de vos paragraphes pour votre champ lexical.
  • Corrigez l’espacement. Supprimez le double espacement après les points, ajoutez des sauts de paragraphe là où votre texte semble dense et assurez-vous que l’espacement autour des images est cohérent.
  • Assurez-vous que tous les H2, H3, etc. sont placés correctement (utilisez le formatage de WordPress). Les titres et sous-titres sont choisis en fonction de la hiérarchie et pas en fonction du design !
  • Aérez votre texte pour le rendre agréable à l’œil, il deviendra agréable à lire.
  • Choisissez une police facile à lire, utilisez préférentiellement les Google Fonts.

4 – Ajoutez des boutons de partage social

Paradoxalement et contrairement à ce conseil, sur ce site nous n’avons pas ajouté de boutons de partage. Nous avons préféré automatiser cette possibilité. Mais cette compétence n’étant pas facile d’accès, nous avons indiquons la solution la plus simple à mettre en œuvre.

En effet, pour nous, Twitter est un excellent canal d’acquisition. Depuis des années, nous tenons un compte Twitter (plus de 15.000 followers qualifiés à ce jour > @oni_sas) qui nous a permis de développer une solide présence sur Twitter. Mais nous avons automatisé nos interactions avec ce réseau social.

Sachant que Twitter est une plateforme très chronophage, nous avons choisi d’utiliser un bot qui nous permet d’y ajouter chaque article que nous publions, ainsi que ceux de nos confrères qui nous semblent pertinents et utiles à notre audience. Ainsi, nous ne comptons pas sur la seule bonne volonté des internautes pour partager nos articles, c’est un bot qui s’en charge à leur place.

La solution avec plugins WordPress

Pour ajouter vos boutons de partage social, rien de plus facile – nous utilisons le plugin Social Warfare pour WordPress sur plusieurs sites de nos clients. Par exemple, pour Twitter, il ajoute une petite icône représentant un oiseau Twitter en haut de votre éditeur WordPress. Cliquez dessus pour faire apparaître le générateur qui ajoutera des cases Click to Tweet à vos articles.

5 – Vérifiez vos liens internes et externes

Pour chaque lien de votre blog – qu’il pointe vers un autre site ou qu’il renvoie en interne vers vos autres articles ou pages – vérifiez qu’il fonctionne.

Les liens cassés posent de GROS problèmes et Google n’aime pas les problèmes.

Ensuite, assurez-vous que tous les liens pointant vers un autre site sont configurés pour s’ouvrir dans une nouvelle fenêtre. De cette façon, vous ne dirigerez pas les lecteurs hors de votre site.

Pour modifier un lien dans WordPress, cliquez sur le texte du lien. Une barre d’outils s’affiche. Cliquez ensuite sur l’icône “modifier”. (WordPress utilise systématiquement l’icône du crayon ✏ pour indiquer les paramètres d’édition de tout élément).

Votre lien deviendra un texte modifiable et une icône d’engrenage apparaîtra. Cliquez dessus pour accéder aux “Options du lien”.

Lorsque vous cliquez sur un lien, une barre d’outils apparaît qui vous donne la possibilité de modifier le lien. Cliquez sur le bouton crayon pour modifier le lien et l’autoriser à s’ouvrir dans un nouvel onglet.

Une case à cocher “Ouvrir le lien dans un nouvel onglet” dans la boîte de dialogue d’édition de lien de l’éditeur WordPress

Assurez-vous que la case à côté de “Ouvrir le lien dans un nouvel onglet” est cochée. WordPress ouvrira le lien dans un nouvel onglet

Si vous utilisez l’éditeur de blocs de WordPress, ce processus est un peu plus facile. Tout ce que vous avez à faire est de cliquer sur votre lien, puis de cliquer sur le curseur à côté de “Ouvrir dans un nouvel onglet”.

Les liens sont essentiels dans tout article de blog que vous souhaitez optimiser pour le référencement. Mais n’oubliez pas de vous assurer qu’ils fonctionnent tous et qu’ils soient correctement configurés pour s’ouvrir dans un nouvel onglet.

SECRETS DE WEBMASTERS

Recevez nos trucs et astuces pour booster votre business digital.

6 – Incluez un CTA dans votre article

Il est essentiel d’inclure au moins un appel à l’action dans votre article (Call-To-Action ou CTA), car il indique au lecteur ce qu’il doit faire une fois qu’il a fini de lire votre contenu. Si vous avez réussi à attirer des nouveaux lecteurs, vous ne voulez pas les laisser s’envoler vers d’autres horizons. Le CTA vous aide à convertir un simple visiteur en prospect froid et le conduit dans votre cycle de marketing automation.

Sur le ce Blog, chaque article a son propre CTA. Parfois, il s’agit d’une version texte avec un lien vers l’une de nos pages, parfois d’un CTA sous forme de bannière cliquable et parfois d’un formulaire d’inscription. A vous de choisir le système de capture d’email le plus efficace dans votre contexte.

7 – Ajouter des balises métas pertinentes et captivantes

À ce stade, il est temps d’ajouter un méta titre et une méta description forts et uniques. Ces balises sont capitales pour optimiser le référencement naturel. Google s’appuie beaucoup sur ces éléments pour faire son classement.

Le méta titre apparaîtra dans les résultats de recherche de Google. Veillez à ce qu’il comprenne votre mot-clé principal afin que le terme pour lequel vous souhaitez vous classer soit immédiatement signalé.

La méta-description peut apparaître ou non dans les résultats de recherche. Il est néanmoins important d’en créer une qui soit de la bonne longueur, qui résume correctement l’article et qui comprenne votre mot-clé principal.

Un excellent moyen d’ajouter des métas à tous vos articles sur WordPress est d’utiliser le plugin SEOPress. Nous l’utilisons pour optimiser tous nos articles sur ce Blog.

Une fois le plugin installé, faites défiler jusqu’à la fin de votre article dans l’éditeur WP. Vous y trouverez les options de SEOPress, y compris un aperçu de ce à quoi ressemblera votre article dans les SERPs de Google. Pour modifier les métas, suivez juste les conseils qui vous sont donnés.

Vous pouvez maintenant ajouter :

  • Votre titre optimisé pour le référencement (également appelé H1 ou en-tête).
  • Un slug URL (une courte chaîne de texte qui décrit la page – cette chaîne de texte suit l’extension du domaine dans l’URL, par exemple https://yoursite.com/page-description-goes-here)
  • Une méta-description (un bref résumé, jusqu’à 158 caractères, de la page ou du blog. Il est conseillé d’utiliser le mot clé principal dans cette description et de placer le texte le plus important au début).
  • Les basiles métas

Pour que vos articles de blog soient prêts pour le #SEO, assurez-vous d’ajouter des titres et des descriptions méta.

Qu’en est-il des catégories et des tags WordPress ?

Je reçois constamment beaucoup de questions sur les catégories et les tags WordPress. Doit-on les utiliser ? Sont-elles importantes ?

Oui et oui, mais avec des réserves.

Elles sont un excellent moyen pour organiser le contenu et optimiser la navigation des internautes. Cela signifie simplement que lorsque vous catégorisez chacun de vos articles de blog et ajoutez quelques tags pertinents, vous aidez les utilisateurs de votre site à naviguer sur votre blog, à trouver les sujets qu’ils recherchent et à trouver des articles de blog connexes. Ils peuvent ainsi se promener dans tous les contenus qui traitent du sujet qui les intéressent.

Puisque les catégories et les tags sont si utiles pour l’utilisateur, en théorie, elles sont également bonnes pour le référencement. De la même manière que ces éléments aident les utilisateurs, ils aident également les robots des moteurs de recherche en fournissant des informations sur le contenu connexe, la structure de votre site, etc.

MAIS – Ne leur accordez pas trop d’importance.

D’après mon expérience, après de nombreux tests et expérimentations, ils n’affectent pas beaucoup le référencement, voire pas du tout. C’est pourquoi je dis, lorsqu’il s’agit de catégories et de tags, que plus c’est simple, mieux c’est. Par exemple, sur ce site, nous n’utilisons pas du tout les tags.

La catégorisation de vos articles aide les utilisateurs et Google à trouver ce qu’ils recherchent, alors ne la négligez pas. Créez des catégories par thématique (un même champ lexical) qui regroupent les sujets traités par votre blog en univers ou familles. Pour chaque article, choisissez la catégorie qui correspond le mieux au sujet. Par exemple, pour cet article, nous l’avons classé dans la catégorie “Référencement”.

Selon certains, le fait d’étiqueter vos articles avec quelques tags pertinents sur la base de votre recherche de mots clés contribue au référencement. D’après mon expérience, c’est une bonne pratique qui ne peut pas faire de mal mais qui n’est pas d’une efficacité fulgurante. Il faut faire attention à ne pas complexifier la navigation en ajoutant des dizaines de tags, cela produirait probablement ce que Google déteste le plus : du duplicate content.

8 – Optimisez vos articles pour le partage social

Dernière étape ! Assurez-vous que la bonne image est partagée avec le lien de votre article sur les médias sociaux. C’est particulièrement important si vous avez créé des graphiques personnalisés et dignes d’être partagés pour accompagner le billet, comme des infographies.

Dans les options de SEOPress, cliquez sur l’onglet “Réseaux Sociaux”.

Ignorez les champs de titre et de description – le plugin tirera les informations correspondantes des champs de l’extrait principal que vous avez déjà remplis à l’étape 7.

Faites défiler jusqu’à “Image Facebook” ou “Image Twitter”. Téléchargez votre image personnalisée ici pour qu’elle soit partagée avec votre lien lorsque les internautes cliquent sur l’un de vos boutons de partage social.

Assurez-vous que l’image que vous utilisez a un texte alternatif et un titre spécifiés. Vous pouvez les ajouter en sélectionnant l’image dans votre bibliothèque de médias.

Cette étape permet à tous vos partages sociaux d’avoir une apparence élégante et professionnelle, quelle que soit la personne qui partage votre article. Cette étape peut faire la différence entre zéro clic et beaucoup de clics, alors ne la négligez pas !

Un dernier conseil pour optimiser le référencement WordPress

La publication de votre article ne suffit pas : référencez vos articles pour obtenir de meilleurs résultats est indispensable.

Pour conclure sur le référencement WordPress

S’occuper de tous ces petits éléments pour optimiser votre article publié avec WordPress peut sembler être un travail fastidieux, mais c’est indispensable.

Chaque étape est essentielle pour faire de votre contenu la meilleure version possible. L’attention portée aux détails peut faire la différence entre deux articles qui se disputent la première ou la deuxième place dans une SERP. Si votre article présente de meilleurs signaux, les lecteurs et Google en prendront note et vous en serez récompensé.

Le diable se cache dans les détails. Un œil attentif et quelques minutes de travail supplémentaires avant d’appuyer sur “publier” peuvent faire toute la différence.

Et si vous n’avez pas le temps ou pas l’envie de faire ce travail, contactez-nous, c’est notre quotidien !

Patrick DUHAUT

Patrick DUHAUT

Professionnel du Web depuis 1993. Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas. Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises. Au fil du temps et des expériences, je suis devenu data-marketeur et growth-hacker. Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique. Mais, je continue à passer des heures devant mon clavier à mettre en oeuvre ce que je préconise pour leur permettre de constater très concrètement les bénéfices d'un bon webmarketing ! Car pour moi, Internet n'a d'intérêt pour une entreprise que s'il lui sert à améliorer sa croissance...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prêt.e pour en savoir plus ?