Lorsqu’un chef d’entreprise cherche à améliorer son efficacité commerciale grâce à Internet, sa première problématique réside souvent dans le choix d’un bon prestataire. Il contacte quelques agences Web et se heurte alors à une myriades de propositions souvent très différentes les unes des autres mais avec un point commun parfois difficile à comprendre : c’est cher, très cher et parfois trop cher. Mais comment un néophyte peut-il comprendre cette tarification hétéroclite ? Quel est le vrai prix d’un site Web ? Je vais essayer d’apporter quelques éléments de réponses.

D’abord, il faut bien identifier les besoins

Avant de contacter une agence Web, vous devez d’abord définir les objectifs de votre futur site. Souhaitez-vous un site « carte de visite » qui ne fera que donner quelques informations supplémentaires sur votre entreprise aux prospects et clients qui vous connaissent déjà ? Souhaitez-vous un « site vitrine » où vous présenterez votre offre d’une manière plus détaillée, mais toujours aux seuls prospects et clients qui vous connaissent ? Désirez-vous acquérir de nouveaux prospects et de nouveaux clients à l’aide de votre site ? Projetez-vous de faire des ventes en lignes sur votre site ? Avez-vous un besoin technique spécifique propre à votre métier ou à votre marché ? Souhaitez-vous proposer un service en ligne ? Enfin, voulez-vous un design exclusif ou un design commercial customisé à vos couleurs ou pas ?

Au travers de ces questionnements, vous commencerez à définir la taille de votre site, sa complexité et donc un budget. Nous comprenons déjà qu’un site « carte de visite » de quelques pages ne demandera pas le même investissement qu’un site marchand entièrement pensé pour vous qui gérera les ventes, la gestion des stocks et permettra plein d’autres fonctions complexes propres à votre métier.

Utiliser des scripts déjà existants ou pas

En ce moment, la tendance est à l’utilisation de CMS. CMS est l’acronyme de Content Management System signifiant en français Système de Gestion de Contenus. Les CMS sont des programmes informatiques prêts à l’emploi. Parmi ceux-ci, citons notamment WordPress et Prestashop qui sont les plus répandus. Dans la majorité des cas, avoir recours à un CMS pour éditer son site Web est une solution qui satisfait un grand nombre de besoins. Même si cette opération demande quelques ajustements, elle ouvre de nombreuses perspectives d’utilisation à très bas prix. D’abord, les CMS sont souvent disponibles gratuitement sur le Web et très faciles à mettre en oeuvre (moins de deux heures pour un bon professionnel). Ensuite, on peut les personnaliser assez simplement avec des thèmes commerciaux très peu chers (en général moins de 100€). Des modules, souvent gratuits, permettent d’en améliorer les fonctionnalités. Enfin, les CMS sont mis à jour régulièrement. Pour finir, ils sont optimisés pour le référencement et pour toutes tailles d’écran (responsive), ce qui est appréciable.

Évidemment, si vos besoins sont trop spécifiques ou si votre métier est sensible en terme de sécurité informatique et/ou juridique, il sera préférable d’utiliser des scripts dédiés, codés sur mesure. Mais dans ce cas, nous ne parlons plus de CMS et nous ne sommes plus dans les mêmes budgets.

Attention au syndrome de l’usine à gaz : modifier un CMS à l’aide de nombreux modules additionnels pour répondre à des besoins complexes n’est jamais une bonne idée. Les problèmes techniques qui vous attendent auront vite raison de cette solution bancale. Même si le prix de telles solutions peut vous paraître attractif, à terme, il vous en coûtera beaucoup plus.

Vous aurez compris que le choix du script est directement lié à l’expression de vos besoins et de vos contraintes.

Le vrai prix d’un site internet

Le vrai prix d’un site dépend du script qui va être mis en oeuvre. Sera-t-il constitué d’un CMS ou sera-t-il créé de toutes pièces à partir d’une page blanche ? Je peux affirmer que dans la très grande majorité des cas, un CMS est largement la meilleure option. Rapide, peu onéreux et flexible, ce choix offre la garantie d’un prix raisonnable et vous laisse la possibilité de changer simplement de prestataire comme vous le souhaitez : tout le monde sait utiliser les CMS les plus répandus. Il n’en va pas de même pour des scripts exclusifs.

Mais voilà, certaines agences (et elles sont nombreuses) essaient de vous faire payer le prix fort pour la mise en ligne d’un site basé sur un CMS avec un thème standard. Donc, soyez vigilant. Demandez le détail horaire des devis qu’on vous propose. Comparez avec d’autres prestataires. Interrogez les clients des prestataires que vous envisagez de faire intervenir. Ne vous fiez pas aux pages « ils nous ont fait confiance », qui ne vous diront rien sur la réalité des prix pratiqués.

Plus haut, j’expliquais qu’un site « WordPress » peut être mis en ligne en deux heures. Que le script de base est gratuit. Qu’il peut être habillé avec des thèmes commerciaux à moins de 100€. Alors, si l’on vous présente un devis supérieur à 500€ pour la mise en ligne d’un site basé sur un CMS de type « WordPress », demandez pourquoi. Il y a probablement des opérations supplémentaires qui ne vous ont pas été détaillées. Sont-elles utiles ?

N’acceptez jamais sans une sérieuse justification de dépenser plus de 500 à 700€ pour la mise en ligne d’un CMS de type « WordPress » avec un thème standard (sans contenu). A contrario, n’espérez pas avoir un site complexe codé et désigné exclusivement pour vous à moins de 10.000€. En effet, dans ce dernier cas, des développeurs Web passeront beaucoup de temps à créer votre projet.

Bien sûr, à ces tarifs, peuvent s’ajouter des dépenses annexes, telles que le transfert de données, une certaine personnalisation des fonctionnalités ou encore la formation aux outils vous permettant de gérer le site (back-office). Mais celles-ci doivent faire l’objet d’un détail précis et préalablement négocié.

Ne pas oublier de budgétiser le contenu

Votre site est en ligne, il est payé mais voilà, il est vide. Donc aucun internaute ne vient y passer de temps. Et vous voulez que votre site soit visité (cf cet article). En conséquence, il va falloir prévoir un budget complémentaire pour donner vie à ce site. A moins que vous n’ayez du temps libre, la plume facile et un œil de photographe, il vous en coûtera de 80 à 250€ par article, de 500 à 1.500€ pour un shoot photos et jusqu’à 2.500€ pour le tournage d’une vidéo. Pensez-y !

 

Contactez-nous pour votre futur site Internet
Patrick DUHAUT
Suivez-moi

Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises.
Au fil du temps et des expériences, je suis devenu un growth hacker.
Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique.
Patrick DUHAUT
Suivez-moi