C’est acquis, nous savons que Google classe les pages Web en fonction de différents critères. La rapidité de chargement, les liens entrants, le contenu et le comportement des visiteurs en font partie. Dans ce contexte, le référencement vidéo trouve une place prédominante située entre le contenu et le comportement des visiteurs. En effet, une bonne vidéo contribue à l’amélioration de ces deux critères importants aux yeux de notre moteur de réponses préféré ! Mais ce n’est pas tout…

YouTube et Google : même combat !

Si le 13 novembre 2006, Google décide de racheter YouTube, ce n’est pas par hasard (on s’en doute !) mais bien la volonté de faire de la plateforme vidéos un pilier de sa stratégie pour le « Search ». Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est réussi !

En effet, en quelques années, YouTube est devenu le deuxième moteur de recherche en France et dans le monde, juste derrière Google. YouTube cumule plus de requêtes que BING et YAHOO réunis ! Avec plus de 1,8 milliards de visiteurs par mois, YouTube est devenu vraiment incontournable.

YouTube doit donc impérativement être pris en compte dans toutes stratégies numériques un peu sérieuses. C’est indiscutable.

Bien utiliser le référencement vidéo

Attention, sous le terme « référencement vidéo » se cachent deux concepts SEO distincts. L’un concerne l’optimisation du référencement d’une vidéo sur YouTube et l’autre concerne l’optimisation du référencement d’une page Web à l’aide d’une vidéo. Entrons dans le détail pour mieux comprendre.

Référencer une vidéo sur YouTube

YouTube est donc aussi un moteur de recherche, mais dédié à la vidéo. A ce titre, il suit les principes des autres moteurs de recherche, à savoir, proposer le contenu le plus pertinent à une requête donnée. Ainsi il se garantit la fidélité des internautes et donc la pérennité de son chiffre d’affaires !

Comme Google, YouTube fait reposer son classement essentiellement sur la mesure du comportement des internautes. Plus une vidéo présente une durée de visionnage longue, plus il est considéré que son contenu est pertinent; et plus cette vidéo remontera dans le classement. La qualité de la description et du titre sont également finement observés. Mais, comme avec Google, il y a beaucoup d’autres critères qui sont analysés par YouTube et gardés secrets (ça doit être culturel !). Pas facile d’optimiser le SEO pour avoir plus de trafic !

L’importance de la description

J’aimerais profiter de cet article pour vous faire part d’une méthode qui fonctionne bien. Il s’agit d’utiliser la page d’une vidéo publiée sur YouTube comme une page de blog. C’est-à-dire utiliser la zone « Description » comme s’il s’agissait d’un article de blog. En utilisant les techniques SEO habituelles dans ce genre de configuration, mais sur YouTube. Essayez, et dite-moi ce que vous observez dans les commentaires.

Le sujet de l’article n’est pas de vous faire un cours sur le référencement d’une vidéo dans YouTube. Cependant, je vous invite à installer cet outil si vous voulez optimiser votre chaîne YouTube : TubeBuddy.

Référencer une page Web grâce à une vidéo

Vous savez comment fonctionne Google (sinon cliquez ici). Donc, vous savez que les KPI « Durée de lecture », « Taux de rebond » et « Taux de retour » sont très importants. Pour améliorer ces indicateurs, la vidéo est une véritable arme fatale !

Si pour essayer de retenir un lecteur plus de 4 minutes sur une page, il faut produire un article d’au moins 1.000 mots (et qu’il soit lu jusqu’au bout !). Le retenir le même temps avec une simple vidéo devient plus évident. On peut même aller bien plus loin sans avoir à écrire l’Encyclopedia Universalis ! Vous l’avez compris, plus la vidéo est longue (et attractive), plus le visiteur restera sur la page. Enfin, en théorie. Parce que dans la pratique, il faut être en mesure de produire des vidéos d’une grande qualité calibrées pour le media Web avec une réalisation qui maintiendra le spectateur devant son écran le plus longtemps possible. Et ce n’est pas une mince affaire !

Quels types de vidéos pour booster le référencement ?

D’abord, choisissez un sujet et un format qui sera capable de séduire votre audience. Le sujet doit être, évidemment, cohérent avec le texte que la vidéo accompagne. On reparle des intentions des internautes (c’est la base, je n’arrête pas de le dire !).

Vous pouvez imaginer différents types de vidéos :

  • des tutoriels;
  • des présentations d’entreprises, de produits ou de services;
  • des interviews;
  • des témoignages;
  • des PowerPoints mis en vidéo,
  • des vidéos « motion-design« ;
  • des vidéos immersives (réalité augmentée, 360°);
  • etc…

J’ai déjà répondu à cette question dans la Web-Académie, je vous invite donc à lire cet article : « Du contenu vidéo pour acquérir des prospects ciblés » .

Pourquoi YouTube ?

C’est une bonne question qui provoque deux réponses.

D’abord à cause de la qualité de l’hébergement. Tenter d’héberger une vidéo sur son serveur Web est une ânerie technique (ce n’est pas fait pour ça !). Puis l’expérience utilisateur en serait fâcheusement impactée (chargement lent, qualité moyenne, etc…). Sans parler de la facture en fin de mois ! YouTube est gratuit et très performant, donc la question ne se pose pas vraiment, sauf exception.

Ensuite à cause du trafic drainé par YouTube. Car même s’il existe d’autres plateformes vidéos performantes (Dailymotion, Vimeo), aucune n’atteint les sommets de fréquentation que connait YouTube. Et puis n’oublions pas que le but du jeu est bel et bien d’avoir plus de visiteurs et donc plus de clients.

Bonus à visionner

 

Je veux être aidé pour créer une chaîne YouTube >>>
Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j’aime la technologie. C’est donc tout naturellement que j’ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j’ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d’autres entreprises.
Au fil du temps et des expériences, je suis devenu un growth hacker.
Aujourd’hui, j’aime partager et transférer mon savoir aux chefs d’entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique. Mais, je continue à passer des heures devant mon clavier à mettre en oeuvre ce que je préconise pour leur permettre de constater très concrètement les bénéfices d’un bon webmarketing !