Pourquoi les entreprises mettent-elles en œuvre une stratégie commerciale sur les réseaux sociaux ? Dans de nombreux cas, c’est parce qu’elles savent parfaitement que leurs concurrents le font déjà et qu’elles risquent de prendre du retard si elles ne le font pas à leur tour. Et pourtant, 9 fois sur 10, elles s’arrêtent juste après la création de leur communauté et ne portent pas vraiment attention à ce que leurs concurrents font réellement sur ces réseaux.

C’est une grave erreur, car l’analyse de l’activité de vos concurrents sur les réseaux sociaux peut vous fournir un aperçu non négligeable de ce que vous devriez mettre en œuvre vous-même. Si vous êtes un tantinet impitoyable (caractéristique indissociable du monde des affaires !), vous pouvez également leur soutirer un peu de leur succès, de leurs prospects et de leur chiffre d’affaires.

Quelle aide une analyse concurrentielle peut-elle vous apporter ? Ce ne sont pas les réponses qui manquent.

1. Comprendre les opportunités commerciales

Avant même de lancer votre propre stratégie sur les réseaux sociaux, vous devez vous assurer qu’il existe un espace disponible sur internet pour ce que vous avez à offrir.

Vous devez trouver une niche qui n’est pas encore occupée par des personnes attirant déjà avec succès le public cible que vous recherchez. Cette niche doit néanmoins afficher un certain potentiel (une niche sans concurrents peut parfois être un mauvais signe sur la validité de votre business).

Il est primordial que vous examiniez quels services vos concurrents fournissent déjà avec succès, et lesquels restent au contraire à proposer afin de vous positionner dans les « trous ».

Par exemple, si vous êtes l’un des trois centres de jardinage locaux présent sur les réseaux sociaux, il est possible que les deux autres soient actifs sur Twitter. Dans ce cas, ne resterait-il pas encore des communautés à établir sur Google+ ou sur Facebook ? Il est également possible qu’ils mettent tous les deux l’accent sur les conseils en jardinage, mais ne discutent jamais du mobilier de jardin ou ne mettent pas en lumière la « plante de la semaine » ?

Concentrez-vous sur les lacunes de leur communication, et différenciez-vous !

2. Comprendre les risques

Si la plupart de vos clients sont sur Facebook, et que votre concurrent direct a déjà établi une communauté substantielle sur cette plateforme ; s’il a réussi à connecter un nombre important de personnes influentes dans votre secteur avec lesquelles il peut coopérer ; s’il possède un poids assez important dans un domaine dans lequel vous êtes vraiment un expert, vous devez le savoir. Ce sont des informations importantes qui vont vous permettre de défendre vos intérêts de manière optimale et de contre-attaquer.

Vous ne devez pas être mis hors jeu sur internet, car cela aurait très vraisemblablement des conséquences désastreuses sur votre chiffre d’affaires.

3. Apprenez de leurs réussites et de leurs erreurs

Étant donné que vos concurrents ciblent le même public que vous, il est préférable de porter une attention toute particulière à ce qui fonctionne bien pour eux sur le Web. Il est fort probable que cela fonctionnera également bien pour vous.

Par exemple, quels types de contenus leur font obtenir le plus d’engagements ? Sur quels réseaux sont-ils le plus efficaces ? Quels comptes ont-ils mis sur pied le plus rapidement ? À quel moment leur public est-il le plus actif ? Sur quels « hashtags » ou mots-clés concentrent-ils leur attention ? A quelle fréquence publient-ils leurs contenus ? Quels types de contenus publient-ils en priorité ?

4. Ne les copiez pas. Faites mieux encore !

Vous devez dans le même temps prendre connaissance des failles de leur stratégie.  Existe-il un réseau dont la croissance est nulle ? Quels sont les sujets n’obtenant jamais de réponse ? Leur style d’écriture est-il inapproprié pour leur public ?

Si vous pouvez apprendre tout cela avant même de concevoir quelque chose et découvrir rapidement les points sur lesquels vous pouvez éclipser vos rivaux, vous profiterez d’un avantage sur eux.

5. Voler leur communauté

Maintenant, nous arrivons à une étape impitoyable. Vos concurrents ont déjà largement préparé le terrain sur internet en construisant une base de fans et de lecteurs qui englobe très vraisemblablement le public que vous souhaitez vous-aussi attirer. Ne perdez pas de temps à constituer votre base à partir de rien, allez piocher dans la leur !

Vous pouvez bien sur, faire simplement défiler la liste de leurs followers, et suivre ceux que vous souhaiteriez voir vous suivre en retour. Certains le feront directement, d’autres attendront que vous ayez interagi avec eux. Attention toutefois à ne pas outrepasser les règles des différents réseaux sociaux afin de ne pas vous faire bannir.

Pour plus d’efficacité, vous pouvez utiliser des outils d’analyse pour découvrir qui sont les fans les plus impliqués de vos concurrents, et s’ils peuvent vous apporter quelque chose, interagissez également avec eux. Ce sont des personnes probablement influentes ou des clients potentiels, donc par conséquent, une valeur ajoutée pour vous. Cela vous évitera de suivre certains de leurs fans les moins actifs, qui ne sont probablement pas les plus pertinents pour vous.

6. Coopérez avec discernement

Si vous et votre concurrent disposez d’une notoriété équivalente, une bonne stratégie peut consister à… joindre vos forces. Oui, cette idée est contre-intuitive, mais par exemple présenter ensemble un webinaire ou promouvoir un événement dans la « vraie vie », vous permettrait à tous les deux d’accroître votre nombre de followers ainsi que votre clientèle. Une technique particulièrement efficace si vos offres sont bien différentiées, voire complémentaires.

Cela dit, afin que cela fonctionne pour vous, vous devez vraiment savoir quel est le public de votre concurrent, l’intensité de ses interactions, son niveau de notoriété et quels sont ses points forts sur le Web. Par exemple, vous ne devez pas demander à un concurrent d’écrire sur votre blog pour ensuite vous apercevoir qu’il ne vous apporte aucun nouveau lecteur et profite juste de votre propre notoriété !

7. Apprenez à analyser vos propres réseaux sociaux

Afin de savoir si votre stratégie digitale est la bonne, vous devez en permanence vous mesurer à vos concurrents.

Oui, c’est formidable, 600 personnes vous suivent déjà sur Pinterest depuis les 6 derniers mois. Mais une fois que vous aurez réalisé que votre rival a obtenu 1 200 nouveaux followers dans la même période et sur la même plateforme, vous verrez les choses un peu différemment et vous aurez probablement envie de savoir pourquoi et comment c’est arrivé.

Battre un concurrent n’est pas un événement ponctuel. C’est une stratégie continue que vous devez vérifier périodiquement, afin de pouvoir mesurer vos progrès. En outre, les choses changeant très rapidement sur internet, vous devez garder un œil sur l’apparition de nouveaux concurrents et sur les changements de tactique de vos concurrents connus car, n’en doutez pas, eux aussi vous observent…

Avez-vous déjà effectué une analyse concurrentielle ? Quelles sont les statistiques que vous avez jugé les plus utiles ? Qu’avez-vous appris ? Dites-le nous dans les commentaires !

source : Brainstorm Digital

 

Je veux commencer à espionner mes concurrents >>>
Patrick DUHAUT
Suivez-moi

Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises.
Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique.
Patrick DUHAUT
Suivez-moi