La croyance populaire veut que le référencement naturel soit moins cher que le référencement payant. C’est ce que je constate tous les jours avec mes clients. Mais c’est souvent faux. Est-ce que cela veut dire qu’il faille abandonner le référencement naturel ? Pas du tout ! Mais il faut choisir l’un ou l’autre (ou l’un et l’autre) en toutes connaissances. Alors comment choisir entre le référencement naturel et le référencement payant ?

Commencer par comprendre la différence entre SEA et SEO

Vous pouvez vous référer à notre Web Académie pour comprendre la différence entre les deux techniques de référencements. Mais, globalement, retenez que le SEO (Search Engine Optimization) s’appuie sur la qualité du site Web, son contenu et son réseau de liens; tandis que le SEA (Search Engine Advertising) est plutôt basé sur des annonces payantes et des landing pages.

A priori, l’un semble gratuit et l’autre pas. Nous allons voir combien tout ça est trompeur.

Le prix du référencement

Lorsque le responsable d’un site Web choisit une méthode de référencement, son critère numéro 1, pas toujours pertinent, est le coût dudit référencement. Typiquement, les TPE et PME sont très sensibles à cet aspect en ignorant, trop souvent, les différents bénéfices qui découlent de l’utilisation de ces méthodes d’acquisition de prospects. Et, choix encore moins pertinent,  leur préférence va souvent vers le référencement naturel, supposé gratuit.

Le coût du SEO

Un bon référencement SEO nécessite la mise en oeuvre de trois actions d’égale importance : l’optimisation du site Web, la création de contenu attractif et la création d’un réseau de liens. Aucune de ces actions n’est gratuite. Pourtant, c’est très souvent le premier choix des propriétaires de site.

En effet, les propriétaires de site pensent, à tord, que leur temps est gratuit et qu’ils auront la compétence nécessaire pour se lancer dans cette entreprise de référencement.

Mon expérience montre que 100% de ces propriétaires de site n’ont pas réussi. Soit parce qu’ils ont abandonné en cours de route, leur méconnaissance du domaine ayant eue raison de leur courage; soit parce qu’ils ont compris qu’il fallait mieux faire appel à des professionnels. Et là, la question du coût redevient d’actualité.

Pour informations, et pour vous donner une idée de l’ampleur de la tâche, nous considérons qu’un site, selon son contexte concurrentiel, doit pouvoir proposer au moins 100 à 150 articles uniques à ses visiteurs et obtenir entre 100 et 150 liens entrants d’autres sites (de préférence de la même thématique que le site « cible »). Un travail titanesque qui peut coûter très cher et ne donner des résultats palpables qu’après plusieurs mois d’efforts.

Dans ces conditions, un rapide calcul me fait évaluer un référencement naturel de qualité à environ 50k€ sur 18 mois. C’est loin d’être gratuit

Le coût du SEA

Le premier avantage du SEA est son coût, aussi paradoxal que ça puisse paraître. Vous pourrez définir, à priori un budget raisonnable et vous y tenir. Surtout si vous visez un auditoire géolocalisé. Lisez cet article pour comprendre comment calculer un budget SEA.

Vous devrez aussi prévoir la création de landing pages, indispensables outils pour une campagne SEA performante, et éventuellement, des photos et/ou des vidéos pour soutenir votre offre.

Le deuxième avantage du SEA, c’est la rapidité avec laquelle vous commencerez à acquérir vos premiers prospects. En effet, si votre campagne est bien ficelée, votre annonce sera mise en ligne très vite et vos premiers contacts entrants suivront rapidement. Ceci vous donnera l’occasion d’avoir un retour sur investissement rapide.

Par exemple, j’ai des clients qui ont pu générer du chiffre d’affaires et largement amortir leur investissement SEA avec moins de 800€

Les avantages comparés des deux méthodes de référencement

Pour bien choisir quelle technique il faut utiliser, il est nécessaire de bien en comprendre les atouts.

Le SEO : la notoriété et la pérennité sur le long terme

Nous l’avons vu, le SEO peut coûter très cher. Il est donc nécessaire de disposer de trésorerie. Mais c’est un investissement sur le long terme.

Mais, dès qu’un site est bien positionné sur les moteurs de recherche, il est plus difficile pour ses concurrents de prendre sa place. D’autant que le référencement naturel demande un effort continu, du coup l’avance prise perdure. La notoriété et la visibilité ainsi gagnées résistent au temps.

Une autre donnée que vous devez connaître : sur une SERP (page de résultats Google), 85% des internautes cliquent sur les réponses naturelles, pas sur les annonces. Le SEO est donc le seul moyen d’atteindre 85% du trafic correspondant à un mot-clé.

Le SEA : l’efficacité et la rentabilité sur le court terme

Le grand avantage du SEA est sa capacité à générer des contacts entrants très rapidement. Une campagne bien menée peut vite être rentable et s’autofinancer en quelques jours. C’est une solution idéale pour lancer une offre ou faire une étude de marché. C’est également une bonne méthode pour soutenir le démarrage d’une stratégie de référencement naturel.

L’inconvénient est facile à comprendre : vous arrêtez de payer, les prospects arrêtent d’appeler…

Notez que seuls 15% des internautes cliquent sur les annonces payantes. A vous de voir si vous voulez payer pour atteindre une partie de ces 15%.

Alors, lequel choisir, SEA ou SEO ?

Au final, sur le court terme, le référencement naturel est beaucoup plus cher que le référencement gratuit. Mais sur le long terme il est beaucoup plus rentable.

Dans l’idéal, il ne faut pas choisir mais suivre les deux stratégies.

Dans la réalité, je conseille à mes clients de commencer par le SEA, et dès que les premiers clients arrivent, investir une partie du CA ainsi généré dans le SEO. De la sorte, vous mettez les deux stratégies en place et garantissez un avenir prometteur à votre site Web, tout en assurant sa rentabilité sur le court terme.

Je veux être contacté pour en parler >>>

 

VIDÉO BONUS

Patrick DUHAUT
Suivez-moi

Patrick DUHAUT

Expert e-business depuis 1993.
Électronicien de formation, puis informaticien depuis 1980, j'aime la technologie. C'est donc tout naturellement que j'ai consacré mon activité professionnelle au Web dès ses premiers pas.
Pendant ces nombreuses années, j'ai créé et monétisé des centaines de sites pour mon compte ou celui d'autres entreprises.
Aujourd'hui, j'aime partager et transférer mon savoir aux chefs d'entreprises désireux de réussir dans ce nouveau monde numérique.
Patrick DUHAUT
Suivez-moi